Agriculture : 10 jours de retard pour la récolte du foin

Dans les prairies l'herbe est si haute qu'elle a fini par se coucher
Dans les prairies l'herbe est si haute qu'elle a fini par se coucher

A cause de la pluie, la récolte du foin a 10 jours de retard, et les agriculteurs commencent à s'inquiéter. La qualité du foin va en pâtir, avec des conséquences sur la santé des vaches.

 

Par France Lemaire

Trop de pluie, les éleveurs ne peuvent pas faucher leurs prairies dans ces conditions. Et toute cette eau a des conséquences sur la qualité de l'herbe, et donc du foin qui servira à nourrir les vaches cet hiver. 
 

Des conséquences pour la santé des vaches



Certains agriculteurs notent la présence de champignons

qui vont faire que le foin sera moins appétant et aussi éventuellement avec des maladies au niveau des animaux, 
 

explique Loup Fressinaud, éleveur laitier à la Jonchère-Saint-Maurice, face à une prairie où l'herbe pousse tellement qu'elle commence à se coucher. 


Patrick Blanc, élu de la chambre d'agriculture de la Haute-Vienne et éleveur lui aussi s'inquiète également des conséquences d'une récolte tardive, sur la santé des bêtes. Une vache peut être sensible à un foin avec moins de nutriments : 

Elle sera plus à même à attraper des parasites, grippe, virus, si elle est moins bien nourrie avec ce foin de mauvaise qualité que si elle a de l'herbe de bonne qualité
 

 

Le soleil, c'est pour quand ? 


Dans ces conditions, on comprend l'impatience des agriculteurs à retrouver le soleil. Et il ne devrait plus tarder. Selon les prévisions de météo France, il signe son retour dès dimanche, avec même 30 degrès mercredi

Une bonne nouvelle pour les éleveurs, qui devront cependant s'organiser. L'herbe déjà fauchée au printemps a repoussé. Certains agriculteurs prévoient déjà de travailler tard le soir pour faucher toutes leurs prairies.  


 
A cause de la pluie, les agriculteurs ne peuvent pas faucher leurs prairies
A cause la pluie, la récolte des foins a pris dix jours de retard. Conséquence : au retour du soleil, annoncé dimanche 16 juin dans la Haute-Vienne, les éleveurs devront s'organiser pour faucher plusieurs prairies au même moment, et la qualité du foin ne sera pas au rendez-vous. Intervenants dans le reportage : Loup Fressinaud, éleveur laitier et Patrick Blanc, élu - Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne - Un reportage de Mathilde Kaczkowski, Marianne Cazaux et Antonio Dos Santos










 

Sur le même sujet

Violette Dorange

Les + Lus