Aixe-sur-Vienne : Imerys se diversifie, de la porcelaine à l'automobile

Publié le
Écrit par France Lemaire .

Principal fournisseur de pâte de kaolin pour les porcelainiers de Limoges, Imerys vient d'inaugurer une nouvelle unité afin de transformer le talc. Une diversification vers les plastiques de l'industrie automobile.

Certains l'appellent encore KPCL, pour Kaolin et pâtes céramiques du Limousin... A Aixe-sur-Vienne, près de Limoges, l'entreprise Imerys est restée fidèle à son activité d'origine, destinée depuis 236 ans aux porcelainiers.

Talc atomisé

L'entreprise vient aussi de s'équiper d'une nouvelle unité. Un atomiseur permet de déshydrater le talc, une roche extraite des Pyrénées, pour le marché de l'automobile.

Après un passage par l'atomiseur, la poudre de talc est mélangée aux plastiques des voitures et "quand on renforce les plastiques, soit on a un plastique plus résistant, soit on a un plastique plus léger", indique Manuel Bourdely, le directeur commercial.

Les voitures électriques

11.000 tonnes de talc transformés vont sortir de l’usine cette année. Grâce à cette nouvelle application, le site d’Aixe va augmenter son activité de 30%, à destination des voitures électriques pour leurs besoins en plastiques légers "c'est un marché qui est en fort potentiel puisque notre avenir sera fait de voitures électriques", renchérit le directeur commercial. 

Imerys réfléchit déjà à de nouvelles applications pour d’autres types de minéraux. De quoi assurer l’avenir des 67 salariés.

Comment l'atomiseur fonctionne-t-il ? Comment transforme-t-il le talc ? La réponse dans le reportage suivant, avec les explications de Daniel Merle, le chef de projet et de Manuel Bourdely, le directeur commercial.

Le reportage est signé Nicolas Chigot, Matthieu Dégremont et Sébastien Passelergue. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité