Agriculture et élevage : c’est parti pour Tech-Ovin à Bellac en Haute-Vienne

La 12e édition du salon Tech-Ovin vient de débuter ce mercredi 8 septembre à Bellac (Haute-Vienne). Unique en Europe, LE rendez-vous professionnel du mouton veut faire cette année, entre autre, la part belle à la transmission et à la modernisation des élevages.

Pour l’ovin, il n’y a pas de « Méééééhhhh ! ».
Début septembre, enfin, quand la Covid le permet, c’est à Bellac, en Haute-Vienne, en plein territoire du Baronnet, que cela se passe.

Plus de 200 exposants, représentants toutes les branches de la filière, s’y sont donné rendez-vousdurant deux jours,  pour un évènement qui, hors pandémie, accueille plus de 15 000 visiteurs.
Sans doute un peu moins cette année, mais qu’importe : toute la filière française et, dans une moindre mesure, Covid oblige, européenne, vont se retrouver dans la citée de Jean Giraudoux.

Et, alors que le congrès national de la branche ovine s’est tenu à Limoges à la veille de cette ouverture, Tech-Ovin veut, entre autre, mettre l’accent cette année sur la transmission, la reprise et les innovations que peut connaitre ce secteur agricole.

Aussi, entre participants, bénévoles et visiteurs, beaucoup mettront également leur casquette d’éleveurs curieux.

Comme Hugues Lachaume, éleveur depuis quatre ans au Dorat, en Haute-Vienne, avec près de 1 200 têtes, qui n’aurait raté le rendez-vous pour rien au monde car il veut, entre visites aux fournisseurs et découvertes, surtout trouver à Tech-Ovin des pistes d’innovations pour son exploitation.

À entendre, dans le reportage de Marine Guigné et de Frédérique Bordes : 

Tech-Ovin

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
race ovine limousine agriculture économie