Brexit : les Britanniques de Haute-Vienne entre colère et flegme

Ce vendredi soir, 31 janvier 2020, à Londres. Les anti-Brexit organisent une veillée funèbre symbolique au pied du bâtiment de la commission européenne. / © Neil Hall/MaxPPP
Ce vendredi soir, 31 janvier 2020, à Londres. Les anti-Brexit organisent une veillée funèbre symbolique au pied du bâtiment de la commission européenne. / © Neil Hall/MaxPPP

Le Royaume-Uni deviendra ce 31 janvier 2020 à minuit, le premier pays à quitter l'Union européenne. Une journée particulière pour les nombreux sujets de sa Majesté qui vivent en Limousin, comme à Saint-Léger-Magnazeix, dans le nord de la  Haute-Vienne.

Par Marine Guigné

L’Union Jack flottera sur les institutions européennes jusqu'au départ du Royaume-Uni à minuit. Ce 31 janvier 2020, c’est une page qui se tourne. C'est le B-Day pour les Britanniques installés en France, dont un quart vit en Nouvelle-Aquitaine.


Après plus de trois ans de déchirements, le Royaume-Uni deviendra ce 31 janvier 2020 à minuit, le premier pays à quitter l'Union européenne, mettant fin à un mariage houleux de 47 ans.

 
Une journée particulière pour les nombreux sujets de sa Majesté qui vivent en Limousin, comme à Saint-Léger-Magnazeix, dans le nord de la  Haute-Vienne.


Pour Phil Marrone, c'est le début d'une nouvelle vie. Il emménage dans une maison qu'il a tenu à acheter avant le "B-day", le jour du Brexit, pour y installer des gîtes. Pour lui, c'est un jour funeste. Le Brexit l'a contraint à anticiper. 
 

Pour mes amis et moi, le Brexit a vraiment accéléré ce que nous voulions faire. Nous pensions qu'il était important de concrétiser maintenant et de ne pas remettre ça à plus tard. Phil Marron, anti-Brexit, habitant de Saint-Léger-Magnazeix. 
 

Il n'en reste pas moins qu'avec certains de ses amis, il préfère éviter ce sujet de conversation. Trop clivant. 
Dans cette commune, 25% des 500 habitants sont britanniques. Chaque semaine, certains se réunissent au café pour étudier le français. En ce jour fatidique, la plupart oscillent entre colère, tristesse et un flegme très britannique.
 

Je suis très triste. C'est tragique, c'est la fin d'une époque. La somme de toutes ces peurs fait qu'aujourd'hui on nous retire des droits. Margaret Pillatt, Anglaise, réside en Limousin depuis 7 ans.


Oui c'est une triste journée, mais comme je l'ai toujours dit, nous sommes européens, nous l'avons toujours été et nous le serons toujours, c'est comme ça que je ressens les choses. Jane Hawl, Anglaise, Limousin d'adoption depuis 2 ans.

 

Transition 


Les ressortissants Britanniques qui résident en Limousin entrent donc de fait dans une période de transition de plusieurs mois. Les formalités vont progressivement évoluer ces prochains mois.
 

En 2020 rien ne change pour les particuliers et les entreprises 


En 2020, pas de changement sur le plan administratif. Exception faite du droit de vote, puisque les ressortissants britanniques qui ne sont pas binationaux ne pourront plus voter ou être candidats aux élections municipales et européennes organisées en France. 
 

Jusqu'au 31 décembre 2020

 

L’accord de retrait conclu entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne prévoit une période de transition jusqu’au 31 décembre 2020. Au cours de cette période, les ressortissants britanniques et les membres de leur famille déjà installés en France au ou souhaitant s’y installer avant le 31 décembre 2020 conserveront leurs droits acquis en tant que citoyens européens et ne seront pas tenus de détenir un titre de séjour.

 

Titre de séjour à compter du 1er juillet 2021



En application de cet accord, ces ressortissants britanniques devront demander la délivrance des titres de séjour portant la mention « Accord de retrait ». Ils disposeront toutefois d’une longue période pour présenter cette demande, puisqu’ils n’auront l’obligation de détenir un titre de séjour qu’à compter du 1er juillet 2021.


A partir de juillet 2020,  ils auront la possibilité de déposer de manière anticipée auprès des services de l'Etat leur demande de titre de séjour « Accord de retrait » en ligne


Les ressortissants britanniques arrivés en France après le 31 décembre 2020 devront solliciter un titre de séjour de droit commun en préfecture. Par exception, les Britanniques qui sont membres de la famille de citoyens britanniques déjà installés en France avant le 31 décembre 2020 bénéficieront d’un visa gratuit et d’un accès à un titre de séjour une fois arrivés en France comme l’accord le prévoit.


Les ressortissants britanniques, quelle que soit leur date d’arrivée en France, devront détenir un titre de séjour à compter du 1er juillet  2021.
 
Brexit : les Anglais de Haute-Vienne entre colère, tristesse et flegme
Après plus de trois ans de déchirements, le Royaume-Uni deviendra ce 31 janvier 2020 à minuit, le premier pays à quitter l'Union européenne, mettant fin à un mariage houleux de 47 ans. Une journée particulière pour les nombreux sujets de sa Majesté qui vivent en Limousin, comme à Saint-Léger-Magnazeix, dans le nord de la Haute-Vienne.Intervenants : Phil Marron, anti-Brexit, vit à St Léger Magnazeix ; Robert Taylor, pro-Bexit, vit à Liverpool ; Margaret Pillatt, Anglaise, vit en Limousin depuis 7 ans ; Jane Hawl, Anglaise, vit en Limousin depuis 2 ans. Reportage : A.Demars/A.Abalo/P.Ruisseaux.  - France 3 Limousin

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus