Le sort de Courbefy sera fixé le 21 mai prochain

Une surenchère est intervenue juste avant l'expiration du délai légal

Le village de Courbefy, Bussière-Galant (Haute-Vienne) à l'époque de la vente en 2012
Le village de Courbefy, Bussière-Galant (Haute-Vienne) à l'époque de la vente en 2012 © Christian Bélingard

Le village de vacances abandonné de Courbefy, sur la commune de Bussière-Galant (Haute-Vienne) a fait l'objet d'une surenchère mercredi en début d'après midi. Le délai fixé expirait jeudi 1er mars à 17h30.

Si personne ne s'était manifesté, le propriétaire actuel ( le Crédit Agricole) aurait conservé le village en raison de la faillite du propriétaire précédent. Mais, sans doute à la faveur d'un véritable "buzz" médiatique, une société de droit américain- AHAE press incorporated-a fait parvenir un chèque de banque de 33 000 euros représentant 10% du montant de la surenchère ( soit 330 000 euros) à Maitre Emmanuel Lemasson, avocat au barreau de Limoges. Ce qui relance tout. Car désormais une nouvelle vente aux enchères doit être impérativement organisée. D'autres acquéreurs peuvent encore surenchérir jusqu'à la date fixée pour ces nouvelles enchères qui doit être, selon Maitre Lemasson, le 21 mai prochain. Depuis la vente infructueuse au tribunal de Limoges le 20 février dernier, plus d'une centaine d'acquéreurs potentiels s'étaient manifestés auprès de l'avocat chargé de la vente pour le compte du Crédit Agricole, Maitre Gérardin. Et on peut supposer que parmi eux, certains sont susceptibles de surenchérir. D'ici le 21 mai,  une nouvelle publicité pour la mise en vente de Courbefy sera faite dans la presse (annonces légales).

Le sort de Courbefy sera fixé le 21 mai prochain

Courbefy: les précisions de Maître Gérardin... par France-3-Limousin
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter