Nouvelles dégradations au hameau de Courbefy en Haute-Vienne

Depuis plus de six ans, le hameau de Courbefy, propriété d’un Coréen, fait l’objet de dégradations, la dernière en date le week-end dernier. Les élus sont excédés.

Les dernières dégradations à Courbefy, en date de la nuit du 9 au 10 janvier.
Les dernières dégradations à Courbefy, en date de la nuit du 9 au 10 janvier. © M Blanloeil/France Télévisions

Qui en veut aux bâtiments du hameau de Courbefy, près de Bussière-Galant, en Haute-Vienne ?

Des dégradations à répétitions s’y produisent depuis plus de six ans ; les dernières en date, dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 janvier. Cette fois, c’est la toiture d’une maison qui a été détruite.

Ce n’est plus du vandalisme, c’est du terrorisme !

Bernard Guilhem, ancien maire de Saint-Nicolas-Courbefy

Depuis 2014, ce hameau appartient à un propriétaire privé coréen. Il est inoccupé depuis cette date, où ont commencés les actes de vandalismes.

Les élus, excédés, ont peur qu’un jour le pire ne se produise, tout comme les riverains. Le maire, ainsi que son prédécesseur, ont une nouvelle fois porté plainte, en alertant également la préfecture.
Selon eux, des militants d'extrême-gauche pourraient être les auteurs de ces dégradations.

Ce que réfutent les militants écologistes locaux, suggérant au contraire leur désir de voir des activités culturelles se développer sur le lieu, comme cela avait été promis au moment du rachat du hameau.

Une enquête est en cours pour déterminer les causes de ces incidents. Une mise en sécurité des bâtiments pourrait avoir lieu.

Nouvelles dégradations au hameau de Courbefy en Haute-Vienne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers