Echange de bon sens au bord des routes de Haute-Vienne

Neuf conventions ont été signées entre des éleveurs et la DIRCO. / © France 3 Limousin
Neuf conventions ont été signées entre des éleveurs et la DIRCO. / © France 3 Limousin

Depuis 2017, dans le cadre d'un projet de développement durable, la Direction des routes du Centre Ouest propose une mise à disposition de certaines parcelles lui appartenant à des éleveurs. Un échange qui ne fait que des gagnants…
 

Par François Clapeau

Romain Brun est éleveur ovin à Peyrat-de-Bellac, au nord de la Haute-Vienne. Il s’occupe de 400 animaux sur 70 hectares.
Enfin… 72 hectares et demi, depuis qu'il exploite une nouvelle parcelle appartenant à la Direction Interdépartementale des Routes du Centre-Ouest, la DIRCO.

Il n’a pas hésité longtemps avant d’accepter la proposition : "C’était une parcelle à l’abandon après la mise en place de le nouvelle déviation de Bellac. Ils sont venus nous voir pour nous proposer de mettre nos brebis dessus."

 

3 000 terrains


Sur l'ensemble des 12 départements qu'elle chapeaute, la DIRCO possède ainsi près de 3 000 terrains, soit 1 500 hectares. Ils ont été acquis au fil des besoins mais restent inexploités et hors domaine public.

Cette mise à disposition gracieuse des parcelles part d'une démarche éco-responsable, et elle aboutit à une formule gagnant-gagnant.

Selon Patricia Nguyen, chargée de mission développement durable, "Pour l’éleveur, cela fait des pâtures supplémentaires ; en ces périodes de sècheresse, c’est davantage d’herbe. Pour nous, ça nous permet d’entretenir ces parcelles et ça nous évite d’aller les faucher."

Pour l'heure, en Haute-Vienne, seules neuf conventions ont été signées entre des éleveurs et la DIRCO. Elles se trouvent du côté de Bellac et de Bessines.
Mais la formule est appelée à se développer, pour des élevages ovins, caprins, équins et même bovins.
 

Sur le même sujet

Les + Lus