• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Est-on obligé de s'occuper de ses parents vieillissants ?

© MaxPPP - PhotoPQR - L'Est Républicain - Lionel Vadam
© MaxPPP - PhotoPQR - L'Est Républicain - Lionel Vadam

A Flavignac, en Haute-Vienne, l'histoire d'une dame de 90 ans menacée d'expulsion par son propre fils fait réagir. Une manifestation de soutien aura lieu ce samedi 20 juillet 2019. Ce cas particulier pose la question des obligations légales vis à vis d'un parent âgé dépendant.

Par Gwenola Beriou

Voir ses parents vieillir, devenir "le parent" de ses propres parents... ce n'est évident pour personne. Mais dans certaines situations, ce cap peut créer de véritables déchirements au sein des familles. Surtout quand des questions d'argent entrent en ligne de compte.
 

Quelles obligations ?


Selon l'article 205 du Code civil, les enfants ont l'obligation d'aider un parent qui n'est pas en mesure d'assurer sa subsistance, selon ses capacités financières et les besoins du bénéficiaire. Cette obligation est dite "alimentaire". Elle se traduit par une aide en nature (hébergement gratuit, nourriture...) ou matérielle (pension alimentaire).
 

Qui est concerné ?


Cette obligation concerne aussi les beau-parents, mais elle prend fin en cas de divorce ou de décès du conjoint.
L'enfant peut être déchargé de cette obligation par le juge des affaires familiales si le parent a lui-même manqué gravement à ses obligations envers lui, ou si l'enfant a été retiré de son milieu familial par décision judiciaire.
Une personne peut aussi être dispensée de fournir cette aide en cas de ressources insuffisantes.
 

Quel risque en cas de refus ?


Le non versement de la pension alimentaire est considéré comme un abandon de famille, un délit passible d'une peine d'emprisonnement de deux ans maximum et de 15 000€ d'amende.
 

Est-ce fréquent ?


Cette obligation d'aide alimentaire peut devenir une source de conflit familial, notamment quand la personne âgée se retrouve dans l'obligation d'être accueillie en établissement et que les descendants sont sollicités pour financer cette prise en charge.
A Flavignac en Haute-Vienne, la situation est encore différente, sur fond de déchirement familial, elle pose la question du maintien à domicile des personnes âgées.
 
Menaces d'expulsion d'une nonagénaire par sa famille à Flavignac
A Flavignac, en Haute-Vienne un femme de 90 ans, très dépendante, est menacée d'expulsion par son propre fils. Un cas qui pose la question du maintien des personnes âgées dépendantes à domicile. Reportage d'Hermine Costa et Noëlle Vaille Intervenants : Marie-Louise DESPLOBINS / Gérard DESPLOBINS / David PENNEROUX, Directeur des EHPAD de Châlus et de Nexon

Sur le même sujet

Emilie Beau

Les + Lus