La vaccination par les médecins généralistes démarre doucement en Haute-Vienne

Depuis le 25 février, les personnes agée de 50 à 64 ans, susceptibles de développer une forme grave de la maladie, peuvent se faire administrer la première dose du vaccin s'ils sont sélectionnés par leur médecin généraliste. 

 

© France 3 Aquitaine

Depuis le jeudi 25 février, près de 30 000 médecins de ville se sont portés volontaires afin d'accélérer la vaccination contre le Covid, en particulier chez les 50 à 64 ans susceptibles de développer une forme grave de la maladie. C'est une nouvelle étape dans la stratégie vaccinale du gouvernement. 

Pour l'instant, en Haute-Vienne, cette nouvelle mesure avance doucement. 

 

Quelles pathologies ?

Selon la liste du Haut Conseil à la Santé Publique (HCSP) d'octobre 2020, sont concernés les patients atteints de maladies cardio-vasculaires, d'hypertension artérielle, de diabète, de pathologies respiratoires chroniques d'insuffisance rénale chronique dyalisée, d'obésité et de cancer évolutif sous traitement. 

Ensuite, la vaccination sera élargie aux personnes de moins de 65 ans sans facteur de risque. 

Les personnes de 50 à 64 ans éligibles à la vaccination ne pourront pas toutes se faire vacciner pour le moment. Les doses de vaccin livrées aux médecins sont encore insuffisantes. 

 

Quel vaccin est administré ?

C'est uniquement le vaccin AstraZénéca qui est administré pour l'instant. Il était jusqu'à présent réservé aux personnels soignants. 

700 000 doses ont été livrées le 17 février dernier. Ce vaccin est davantage disponible que les autres car son acheminement est beaucoup plus simple. Il nécessite une température de transport de seulement 8 degrés contre -70 degrés pour le vaccin Pfizer. 

 

Comment prendre rendez-vous ?

Pour les patients qui répondent aux critères fixés, il est possible de prendre rendez-vous auprès de son médecin généraliste par les moyens classiques comme Doctoblib, Allodocteur. Il est possible également de prendre directement contact avec le cabinet de son médecin. 

 

Les médecins généralistes sont en mesure d'établir des listes prioritaires de patients qui doivent avoir accès à la vaccination au plus vite. 

Pour s'assurer du bon respect d'intervalle entre les deux doses, il est conseillé de prendre les deux rendez-vous nécessaires simultannément. La seconde injection est programmée entre 9 à 12 semaines après la première.

 

France 3 Limousin - Début de la vaccination chez les médecins généralistes en Haute-Vienne - 27/02/2021

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société covid-19