• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Haute-Vienne : des pianos de collection tombent en ruine dans le château de Thouron

Le pianiste Jörg Demus, dans sa demeure de Thouron (87), avant sa mort en avril 2019. / © France 3 Limousin
Le pianiste Jörg Demus, dans sa demeure de Thouron (87), avant sa mort en avril 2019. / © France 3 Limousin

C'est un monument historique en danger : le Château de Thouron (87), ancienne demeure du célèbre pianiste autrichien Jörg Demus, décédé en 2019. Aujourd'hui le château a un nouveau propriétaire, mais le bâtiment se dégrade. A l'intérieur, des pianos de maître ont été vandalisés.
 

Par Ariane Pollaert

Ces pianos de collection qui tombent en ruine
Intervenants : Jörg Demus, ancien propriétaire du château de Thouron - décédé le 16/04/2019 / Thierry Dandrieux, gérant du bar-restaurant de Thouron / Jean-Jacques Gendillou, maire de Thouron / Philippe Dubeau, directeur du festival de St-Yrieix-la-Perche (87). Reportage : Philippe Mallet, Noëlle Vaille, Pascal Coussy, Valérie Agut.


De loin, on le distingue à peine. Blotti dans le village, caché par de larges branchages, le château de Thouron préfère la discrétion.

La demeure construite au 18e siècle était la résidence idéale de Jörg Demus. Le compositeur virtuose, décédé en avril 2019, fut son propriétaire durant près de 20 ans.

L'artiste autrichien était aussi collectionneur d’instruments anciens. Dans sa demeure du Limousin, il possédait une vingtaine de magnifiques pianos.

Mais, détestant les affaires de ce monde, la gestion de son patrimoine et la préservation de ses objets d'art était le cadet de ses soucis. 

Pas pour ceux qui ont vandalisé la belle demeure, volant, cassant, détruisant une partie du mobilier. 

Aujourd'hui, le voisin du château, le patron du café-restaurant de Thouron, ne peut que constater le désastre. 
 

Laisser un bâtiment comme ça en lambeau, c'est triste. Il y aurait plein de choses à faire dans ce château... (Thierry Dandrieux, gérant)


Pourtant, en janvier 2019, le château est vendue à une société autrichienne, avec à sa tête un milliardaire - sans doute un ami de Jörg Demus venu à sa rescousse. Mais cette personne n'a jamais mis les pieds à Thouron. Au grand  dam du maire qui se retrouve avec ce fardeau. 
 

Nous suivons ce dossier de très près. Nous avons la volonté que ça bouge. Mais nous manquons d'éléments, c'est compliqué. (Jean-Jacques Gendillou, maire de Thouron)


Le batiment se dégrade de jour en jour. Les murets s'affaissent, les grilles se rouillent, les portes du parc sont faciles à franchir.
 
La façade et la toiture ont beau être inscrites aux monuments historiques, aucune réparation n'est prévue. Pire, la collection de pianos n'est pas protégée.
 

On peut se demander comment on a pu laisser cette situation s'installer. Ce n'est pas la situation d'un jour, apparemment il y a eu des squatteurs dans le château. (Philippe Dubeau, directeur du festival de St-Yrieix-la-Perche (87)


Le 23 août 2019, Thouron accueillera le Buis Blues Festival, dans le parc du château. Jorg Demus aurait préféré, sans doute, du classique. Claude Debussy notamment et La Cathédrale Engloutie, son œuvre favorite. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

La sécheresse en Dordogne de plus en plus critique

Les + Lus