• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les jeunes judokas d'Ambazac entrainés par le champion Thierry Fabre

Le champion Thierry Fabre et Lise Andrieux entraînent les 165 licenciés du club d'Ambazac dans un dojo rénové de 130 m². / © C. Bodin / France 3
Le champion Thierry Fabre et Lise Andrieux entraînent les 165 licenciés du club d'Ambazac dans un dojo rénové de 130 m². / © C. Bodin / France 3

Les judokas d'Ambazac ont de la chance. Ils ont pour entraîneur un multiple champion de France et médaillé de bronze aux championnats du monde. Thierry Fabre a impulsé une nouvelle dynamique dans ce club qui existe depuis 1970.

Par Christophe Bodin

Le champion Thierry Fabre entraîneur à l'Olympique Judo Ambazac
Le club de judo d’Ambazac a la forme. Le nombre de licenciés a doublé en 3 ans avec l’arrivée d’un nouveau président et du nouvel entraîneur : Thierry Fabre. Compétiteur au plus haut-niveau, champion de France, médaillé de bronze aux championnats du monde, Thierry Fabre a impulsé une nouvelle dynamique dans ce club qui existe depuis 1970. - France 3 Limousin - C. Bodin / M. Regnault


Depuis 3 ans, Thierry Fabre est l'entraîneur principal du club de judo d'Ambazac. Le champion donne les cours pour toutes les catégories d'âge, depuis les micro-poussins jusqu'aux adultes, épaulé par Lise Andrieux, également professeur au club.

Son arrivée au club a redonné une nouvelle dynamique, en 3 ans, les effectifs ont doublé, avec 165 licenciés en 2018. Les résultats en compétition sont également en hausse, avec des jeunes qui combattent au niveau national.

Le club a récemment changé de nom et se prénomme désormais l’Olympique Judo Ambazac, car il faut se rappeler que Thierry Fabre, multiple champion de France et médaillé de bronze aux championnats du monde, a aussi été compétiteur olympique, en 2012 à Londres.

Ce n’est pas la 1ere fois que la structure change d’appellation. Depuis sa création en mai 1970, son patronyme a plusieurs fois été modifié. Au fil des années et des changements de bureau, comme nombre de structures associatives, le club a connu des hauts et des bas, et il a toujours réussi à se renouveler.

Depuis 2015, Mickaël Adam a pris la présidence du club, une arrivée qui coïncide avec celle de Thierry Fabre. Thierry a choisi de revenir aux bases du judo, en enseignant aux plus jeunes, et il a choisi de le faire à Ambazac car il se plait dans ce village où il s’est installé avec sa famille. Il revient ainsi dans une région où il a longtemps séjourné. C’est à Limoges qu’il a débuté réellement son parcours de compétiteur international. C’est ainsi pour lui un retour aux sources.

Le champion reste dans le même temps toujours en contact avec le haut niveau. Le club d’Ambazac fait partie des clubs partenaires de l’AJL (Alliance Judo Limoges) et Thierry Fabre est intervenant au sein du pôle espoirs à Limoges. Il a déjà reçu des propositions, au niveau fédéral, pour aller entraîner dans des structures plus importantes, mais pour le moment, il veut faire un bout de chemin avec Ambazac, pour le plus grand plaisir des membres du club. 

Sur le même sujet

Les toits de la cathédrale St Front ouverts au public

Les + Lus