Affaire Boisdevésy : “C'est la stricte vérité”, affirme Médiapart

suite affaire fondation du patrimoine

Le co-auteur de l'article de Médiapart (accès abonnés), mettant en cause les pratiques financières de Jean-Claude Boisdevésy au sein de la Fondation du patrimoine, nous a accordé une interview. Il se félicite que la justice s'empare de cette affaire.

Par Gwenola Beriou

Dans l'interview exclusive que Jean-Claude Boisdevésy nous a accordée ce mercredi 4 janvier 2017, l'ancien délégué régional qualifie d' "allégations" les informations publiées par le site d'investigation Médiapart, début décembre 2016.

Antoine Perraud, co-auteur de l'article, réagit.

Nous avons soulevé une question d'intérêt public


Il rappelle que l'article est le fruit d'une enquête de neuf mois, consacrée aux pratiques financières de ces cinq dernières années au sein de la Fondation du patrimoine en Limousin.
Pour lui, cette affaire pose la question de ce qu'est un bénévole : "M.Boisdevésy est quelqu'un qui prenait 10% de ce qu'il apportait".

Le journaliste affirme que, contrairement aux dires de Jean-Claude Boisdevésy, aucun contrôle n'était effectué au sein de la Fondation du patrimoine.

Il avait le pouvoir, en a usé et abusé.


Antoine Perraud, de Médiapart : "Il n'y avait pas de contrôle"


Antoine Parraud se félicite que le Procureur de la République de Limoges se soit auto-saisi pour faire la lumière sur cette affaire, révélée par un contre-pouvoir.
"C'est un symbole d'une bonne santé démocratique", déclare-t-il.
Il se dit certain que les témoins de ces malversations ("les bourgeois locaux") accepteront de parler dans le cadre d'une enquête judiciaire.
Antoine Perraud, de Médiapart : "les Bourgeois locaux parleront"

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus