Un air de tango à l'opéra de Limoges

Le bandonéon rythme cet "operita" d'Astor Piazzolla créé en mai 1968 à Buenos Aires / © MAXPPP / Hendrick Schmidt
Le bandonéon rythme cet "operita" d'Astor Piazzolla créé en mai 1968 à Buenos Aires / © MAXPPP / Hendrick Schmidt

L'Opéra de Limoges met à l'affiche "Maria de Buenos Aires" samedi 20 janvier 2018. Dans cet opéra-tango rarement joué se mêlent musique et poésie. Reportage durant les répétitions. 

Par Annaick Demars

"Maria de Buenos Aires" est un petit opéra ("operita") en 2 parties d'Astor Piazzolla créé à La Sala Planeta à Buenos Aires en mai 1968. On plonge dans la capitale argentine où Maria, née dans les faubourgs de la ville, est attirée par le tango au point de s'y brûler les ailes.

Ensorcelée par le bandonéon, cet instrument emblématique du tango argentin, elle est tuée et condamnée à errer dans les rues de Buenos Aires.

"Maria de Buenos Aires" est rarement joué en opéra, plus en chorégraphie ou en concert, à cause d'un texte complexe et ponctué d'argot (le livret est signé Horacio Ferrer)

Une seule représentation aura lieu samedi 20 janvier 2018 à l'opéra de Limoges.

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Georges Ridoin

Les + Lus