Animaux non domestiques : quelle réglementation ?

© pixabay - illustration
© pixabay - illustration

Réno le sanglier, la jolie Boa constrictor de Lucas ou encore Julie, le macaque, les nouveaux animaux de compagnie envahissent notre quotidien. Détention, limites et problèmes : voici un point sur la réglementation des NAC.

Par Hélène Abalo

Réno est un sanglier. Recueilli par un couple de Limoges alors qu'il était bébé, l'animal a été élevé au biberon et 10 ans plus tard, il pèse 140 kg. Ses propriétaires ont obtenu une autorisation exceptionnelle pour pouvoir le garder pendant toutes ces années. En octobre 2017, ses propriétaires lancent un appel : ils ne peuvent plus s’en occuper et impossible pour Réno d’être rendu à une vie sauvage qu’il n’a jamais connue.


Réno le sanglier

Limoges : sanglier domestique cherche famille aimante
Un reportage d'Emmanuel Braud, Jean-Marie Arnal et Philippe Ruisseaux. Intervenants : Josiane Poulain ; Aurélie Gontier, Directrice SOS Faune Sauvage

Julie, le macaque

Julie, elle, a une trentaine d'années. Elle fait partie de la vie de Gisèle et de Christiane, à Verneuil-sur-Vienne. Julie est un macaque, vieux singe des Atlas. Elle est quasiment élevée comme un enfant. Soins quotidiens, affection, et glace au chocolat en été. Un animal attachant, coquin et possessif.
 
Un macaque comme animal de compagnie
Voici les intervenants du reportage : - Gisèle Verger propriétaire de Julie

Mon boa

Lucas, lui est passionné par les animaux…atypiques. Chez lui : des rats, un pitbull, un écureuil de Corée et… un boa constrictor. Lucas a effectué toutes les démarches nécessaires à la détention de ces petites bêtes.
Vivre avec des animaux sauvages : un rêve d'enfance
Un jeune haut-viennois de 21 ans vit dans un appartement à St Jouvent en compagnie d'une vingtaine de reptiles, de rats, d'écureuils, et d'un pitbull.  - France 3 Limousin - Reportage de Viviane DAUPHOUD-EDDOS et Denise DELAHAYE. Montage de Marion REILER.


Quelles autorisations pour quel animal ?

La liste des animaux domestiques est fixée légalement : chien, chat, furet et même certains chameaux, canards, faisans, pigeons, grenouilles (mais pas toutes), le vers à soie et le poisson rouge… Les animaux qui ne figurent pas dans la longue énumération de l'arrêté du 11 août 2006, sont, de fait, des animaux non domestiques et entre donc dans la catégorie de NAC (nouveaux animaux de compagnie).

La détention de certains de ces animaux ne nécessite qu'une simple autorisation préfectorale, pour d'autres, il est obligatoire d'avoir un certificat de capacité.  Quant aux espèces protégées (par les conventions internationales), comme leur nom l'indique sont protégées, donc, les particuliers ne peuvent les détenir. Les contrevenants s'exposent à une amende et à la saisie de l'animal.  

La détention d'un seul animal sauvage est considérée comme un élevage d'agrément qui est encadré par l'arrêté du 10 août 2004 relatif aux élevages d’agrément d’animaux d’espèces non domestiques.
Notez que les dispositions légales et les animaux concernés varient selon les pays.


S'engager ...

Tout comme pour un animal domestique, adopter un "NAC" doit être un acte responsable, avec cette particularité supplémentaire : il n'est vraiment pas facile de trouver de nouveaux propriétaires si vous ne pouvez plus vous occuper de votre bestiole. Plus compliqué en effet de recaser une mygale qu'un chaton. Attention également à la durée de vie de certaines espèces : le hamster vit environ 2 ans, le boa 20 ans, le  singe et le sanglier... jusqu'à 30 !

Sur le même sujet

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus