Bannière résultats municipales

Après les Municipales, un nouveau visage pour Limoges Métropole se dessine

Ce n'est pas forcément l'aspect le plus connu des élections municipales : en mars et juin 2020, les électeurs ont choisi leur maire, mais aussi les élus des intercommunalités. A Limoges, la droite obtient la majorité à la communauté urbaine, reste à connaître l'exact poids de cette victoire.

Qui présidera la Communauté urbaine de Limoges ? C'était aussi un enjeu des élections municipales 2020.
Qui présidera la Communauté urbaine de Limoges ? C'était aussi un enjeu des élections municipales 2020. © François Clapeau - France Télévisions
Il ne s'agit pas d'une élection directe mais d'un fléchage du résultat des municipales. Le 15 mars et le 28 juin, à l'occasion des deux tours des élections, les votants ont également élu leurs représentants dans les EPCI (Établissement public de coopération intercommunale).

Et ce n'est pas rien. Par exemple à Limoges, la Communauté urbaine détient les compétences en matière de voierie, de la gestion des déchets, des transports ou encore de la distribution d'eau portable et de l'assainissement. Des domaines qui concernent le quotidien des habitants. En 2020, le budget primitif s'élève à 287 135 166 euros.
 

Mode d'élection

Dans les communes de 1 000 habitants et plus, les candidats au mandat de conseiller communautaire figurent sur le même bulletin que celui de la liste pour les municipales. Ils doivent figurer dans le même ordre que cette liste et respecter l'alternance femme/homme.

Dans les communes de moins de 1 000 habitants, les conseillers communautaires sont désignés parmi les conseillers municipaux élus en suivant l’ordre du tableau.

Quelle répartition ?

Seront élus conseillers communautaires, les conseillers municipaux élus dans la limite du nombre de sièges à pourvoir, fixé selon le nombre d'habitants de la commune. La liste arrivée en tête obtient la moitié des sièges et les autres sièges sont répartis proportionnellement au score obtenu par chaque liste.

Ainsi, à Limoges Métropole, les 20 communes membres se répartissent 74 siège : 
 

Aureil (1), Boisseuil (1), Bonnac-la-Côte (1), Chaptelat (1), Condat-sur-Vienne (2), Couzeix (5), Eyjeaux (1), Feytiat (3), Isle (4) ,Le Palais-sur-Vienne (3), Le Vigen (1), Limoges (37), Panazol (5), Peyrilhac (1), Rilhac-Rancon (2), Saint-Gence (1), Saint-Just-le-Martel (1),  Solignac (1), Verneuil-sur-Vienne (2),  Veyrac (1).

A l'issue des élections municipales de 2020, il est acquis que Limoges Métropole, gouvernée jusqu'à présent par la gauche et son président Jean-Paul Duret, en héritage de Gérard Vandenbrouck, passe désormais dans le camp de la droite.

En effet, la liste d'Émile Roger Lombertie (LR) obtient 30 sièges, 43 si on y ajoute les sièges obtenus par les listes Divers centre dont on peut envisager le ralliement, dont notamment celui de Panazol, quasiment acquis. Les listes de gauche et d'union de la gauche obtiennent 20 sièges au total dont 7 issus de la liste de Thierry Miguel (Union de la gauche) à Limoges.

Guillaume Guérin (LR), ex 1er adjoint du maire de Limoges, même s'il refuse de s'exprimer dans l'immédiat, sera sans aucun doute candidat à la présidence. Avec 45 promesses de voix sur les 38 nécessaires et pour l'instant, en l'absence d'autre candidat, la victoire semble acquise.
 

Equilibre politique et géographique

Restent 11 listes "Sans étiquette" des communes périphériques qui représentent une marge d'incertitudes car plusieurs de ces communes sont plutôt cataloguées à gauche. Il  existe donc certainement une majorité politique mais pas forcément une majorité territoriale, qu'il faut encore construire. Le rapport de force va se jouer dans les alliances et les tractations. L'élection du président de la Communauté urbaine de Limoges est fixée au 8 juillet. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter