Plusieurs agressions à la Maison de retraite de la Bastide à Limoges

© F3 Limousin
© F3 Limousin

La CGT de la ville de Limoges alerte l’hôtel de ville sur des problèmes de sécurité à la Maison de retraite de la Bastide. Plusieurs agressions pourraient avoir eu lieu et au moins une plainte a été déposée.

Par Gwendolina Duval

Le climat est tendu autour de la Maison de retraite de la Bastide. Plusieurs incidents ont été signalés à la mairie de Limoges. Il s’agirait d'agressions à proximité du bâtiment, dans le quartier de la Bastide.

La police a confirmé qu’une personne a porté plainte pour un vol de sac à main, aux abords de la maison de retraite, à la fin du mois de mai.

Des mineurs, très jeunes seraient responsables. Selon la Mairie, certains se sont introduits dans l’établissement pour voler de la nourriture. Il s’agit surtout d’incivilités commises par des jeuens sur les agents de la Maison de retraite. L’un d’entre eux a porté plainte après avoir été suivi jusqu’à son domicile.

L'atmosphère est très tendue dans la Maison de retraite et dans le quartier de la Bastide. Le personnel de l'établissement ne souhaite pas s'exprimer sur ces problèmes, tout comme les habitants qui craignent des représailles.

L’alerte a été donnée par le syndicat CGT des territoriaux de la Ville de Limoges. Elle remonte au 3 mai 2016.
 
Contacté le 15 juin 2016, Philippe Bombardier, Directeur de cabinet adjoint de la Ville de Limoges a répondu aux questions de France 3 le lendemain.

Selon lui, dès que la Mairie a été alertée de cette situation, "le Maire a personnellement appelé le directeur départemental de la sécurité publique". Un agent indépendant d’inspection de la sécurité et de santé au travail a été dépêché sur place et a effectué un rapport.

Ce rapport montre un contexte de travail dégradé à la Maison de retraite. Toutefois, selon Philippe Bombardier, les marges de manœuvres sont très limitées.

On ne peut pas mettre un policier derrière chaque agent de l’Ehpad." Philippe Bombardier






Philippe Bombardier au sujet des incivilités à la Maison de retraite de la Bastide
Les réponses à apporter aux problèmes de sécurité dans la Bastide sont limités dans l'immédiat.  - F3 Limousin - Angélique Martinez et Pascal Coussy

Néanmoins, la Mairie annonce qu’il faut agir sur plusieurs niveaux. D’abord, il s’agit de renforcer la vidéo surveillance dans le quartier et mettre en place un soutien psychologique pour les victimes d’incivilités. Selon Philippe Bombardier, le rôle des médiateurs est primordial dans le quartier pour dialoguer avec les jeunes.

Il y a aussi un vrai travail de sensibilisation auprès des jeunes. Il faut expliquer pourquoi il y a des services publics présents dans le quartier. C’est dans leur intérêt à eux aussi". Philippe Bombardier


Dans tous les cas, la Mairie veut "tout faire pour maintenir les services publics" dans le quartier de la Bastide. L’Ehpad sera reconstruit avec de nouveaux moyens capables de répondre aux problématiques sécuritaires.

Philippe Bombardier au sujet des incivilités à la Maison de retraite de la Bastide
Philippe Bombardier répond au sujet des incivilités à la Maison de retraite de la Bastide. Un nouvel Ehpad plus sécuritaire sera construit.  - F3 Limousin - Angélique Martinez et Pascal Coussy

 

Sur le même sujet

Les + Lus