"C'est à nous maintenant de passer au travail" : qui est Damien Maudet, réélu député Nouveau Front populaire - LFI ?

Il a comme mentor François Ruffin et vient d'être réélu dans la première circonscription de la Haute-Vienne, Damien Maudet, candidat LFI pour le Nouveau Front populaire, s'impose face à Camille Dos Santos De Oliveira (RN), et Isabelle Négrier (alternative républicaine). Le jeune député confirme son ancrage dans le paysage politique local. Portrait.

"C'est à nous maintenant de passer au travail et de changer considérablement la vie des gens", déclarait Damien Maudet, ce 7 juillet au soir, sur le plateau de France 3 Limousin.

À 27 ans, il est donc réélu député de la Haute-Vienne sous l’étiquette LFI avec 42,2% des suffrages exprimés, après deux années de mandat marqué par une forte présence sur le terrain, que ce soit sur des conflits sociaux comme celui de la plate-forme logistique Easydis menacée de fermeture ou devant le CHU de Limoges à la rencontre des personnels soignants.

En 2022, c’est d’ailleurs en apostrophant Emmanuel Macron à Saint-Léonard-de-Noblat sur le sujet de l’hôpital qu’il se fait connaître du grand public.

"Vous feriez mieux d'aller au CHU, il y a 15% des personnels qui sont absents, ils sont tous en burn-out, et là-bas, on sent directement les effets de votre politique", avait-il lancé au président de la République.

Un étudiant engagé

Cet engagement, Damien Maudet l’expérimente dès l’université. Alors étudiant en sociologie à Limoges en 2016, il réclame le relogement de ses camarades de la résidence Camille Guérin, jugée trop vétuste.

En 2020, il devient l’attaché parlementaire du député de la Somme François Ruffin, venu le soutenir lors de sa première campagne, deux ans plus tard. Les deux hommes partagent une même fibre sociale.

"Moi, je suis un enfant d'aide à domicile. Ma mère, elle touchait 800€ par mois. J'ai vécu mes études en travaillant à côté avec des bourses à 300€. Et je pense que ce que j'ai pu vivre est à l'image de ce que vivent beaucoup de Haut-Viennois", expliquait-il en 2022.

Des indemnités partagées

Comme son mentor François Ruffin, Damien Maudet a souhaité donner la moitié de ses indemnités parlementaires à des associations. Une somme qu’il a évaluée à 40 000€ pour deux ans de mandat.

"C'est une promesse qui a été tenue. On a donné à des clubs de foot, des associations de solidarité, lors des grèves retraites, on a pu donner à des caisses syndicales. On a même pu donner à des centres de soins infirmiers", déclarait-il son compte X en 2022.

Soutenu par des figures nationales du Nouveau Front populaire comme Clémentine Autain durant sa campagne, Damien Maudet a été choisi par les électeurs de la 1ʳᵉ circonscription de Haute-Vienne pour les représenter dans un nouveau mandat de député. "Comme les deux années précédentes, je ferai mon maximum pour être à la hauteur du mandat qui m'est confié", leur a-t-il assuré.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité