Commission du contentieux du stationnement payant : les agents découvrent les locaux

Les 32 agents visitaient ce lundi 18 décembre les locaux. / © F3 Limousin
Les 32 agents visitaient ce lundi 18 décembre les locaux. / © F3 Limousin

Limoges a été désignée pour accueillir l'organisme de gestion des contentieux du stationnement payant en France. Ce lundi 18 décembre, les agents ont visité leurs nouveaux locaux, situés dans l'ancienne caserne Beaublanc.

Par Mary Sohier

Les bureaux de la Commission du contentieux du stationnement payant à Limoges, nouvel organe en charge du statonnement payant, sont prêts. Ce lundi 18 décembre, les 35 agents découvraient leurs nouveaux bureaux. Marie-Flore Bredache, employée : "On a tous hâte. On va créer une nouvelle ambiance, on va avoir des nouveaux collègues qui vont arriver d'horizons différents."

À partir du 1er janvier, la "dépénalisation du stationnement" entrera en vigueur. Concrètement, cela signifie que si vous ne payez pas votre stationnement ou si vous dépassez la durée limite, vous n'aurez plus de procès-verbal dressé par un agent de l'Etat, mais un forfait post-stationnement. Un nouveau mode de fonctionnement qui devrait inciter les Limougeauds à payer d'après Christophe Hervouet, président de la CCSP :

Il est vraisemblable que dans les villes dans lesquelles le forfait de post-stationnement sera d'un montant élevé, les automobilistes seront plus attentifs au moment de payer.

Au fil de l'année, les effectifs de la CCSP devraient monter en puissance. Le 1er mars, 85 personnels de greffe travailleront entre les murs, ils seront plus d'une centaine six mois plus tard. Le chiffre peut encore évoluer, en fonction du nombre de contentieux estimé à 100 000 pour le moment.


A lire aussi

Changement d'heure

Les + Lus