Concours d'éloquence : un vrai succès en Limousin [REVOIR DIMANCHE EN POLITIQUE]

Le limougeaud Théotime d'Ornano est revenu sur sa victoire en finale nationale au Panthéon en novembre 2018 / © F3 Limousin
Le limougeaud Théotime d'Ornano est revenu sur sa victoire en finale nationale au Panthéon en novembre 2018 / © F3 Limousin

Limoges fut la première ville hors région parisienne à rejoindre l'association Eloquentia en 2015. Depuis, c'est un vrai succès puisque les finales nationales de ce concours d'éloquence ont été remportées par des limougeauds en 2017 et en 2018. Retour sur un phénomène en plein essor. 

Par Annaick Demars

Alors qu’un grand oral va faire son apparition au bac en 2021 et que les Français sont invités à prendre la parole pour participer au débat national, Dimanche en Politique s’intéresse aux concours d’éloquence. Le phénomène est en plein essor partout en France et particulièrement en Limousin puisque deux candidats de Limoges ont remporté successivement la finale nationale du concours Eloquentia : Martial Jardel en 2017 et Théotime d'Ornano en 2018

Qui sont les participants à ces joutes verbales ?
Pourquoi franchissent-ils le cap de prendre la parole en public ?
Comment l’art oratoire peut-il apporter une véritable émancipation ?

En ce dimanche 3 février 2019, Annaïck Demars reçoit 4 invités pour tenter de répondre à ces questions. 
 
  • Manon Lachèze Chabrillangeas, présidente d’Eloquentia Limoges
  • Marion Rossin-Boisseau, avocate et jurée régulière à Limoges
  • Théotime d’Ornano, meilleur orateur de France en 2018 
  • Stéphane de Freitas, fondateur national des concours Eloquentia, réalisateur du documentaire "A voix haute" et créateur de l'appli d'entraide sociale Indigo.

Persuadé que la prise de parole en public est un outil pour développer la confiance en soi, Stéphane de Freitas explique comment Eloquentia s'est installé très tôt à Limoges :

En 2014 a eu lieu le concours Eloquentia de l'Université de Nanterre qui a été remporté par Charles Tekadiomona. Lorsqu'il a dû rentrer à Limoges pour des raisons professionnelles, il m'a dit que cette formation l'avait transformé et qu'il voulait la mettre en place à Limoges, avec le concours, les master-class... Limoges a donc été la première ville hors région parisienne à se lancer, et surprenamment ça a tout de suite pris, et étonnament, depuis 2 ans et la mise en place des finales nationales, c'est tout le temps Limoges qui gagne !


Un pari précurseur pour Eloquentia (et les nombreux autres concours comme la coupe de France universitaire de débats, l’association Fleurs d’éloquence, entre autres...) : en effet, on assiste depuis quelques mois à un vrai retour à l'oralité : l'Education nationale, par exemple, a annoncé la mise en place d'un grand oral pour le Bac 2021


S'EXPRIMER EN PUBLIC, UN ATOUT DANS LA VIE



Théotime d'Ornano a expliqué comment sa passion pour le rap et le fait qu'il ait vécu au Vanuatu où la tradition orale est très importante l'ont en quelque sorte préparé à s'emparer des mots et à s'exprimer devant un public. Aujourd'hui professeur de droit en école de commerce, il reste un fidèle du "réseau Eloquentia". 

"Il y a dans l'association un vrai esprit de famille, poursuit Marion Rossin-Boisseau qui siège depuis le début comme jurée. On est dans la bienveillance et la solidarité envers les participants. C'est une expérience qui permet d'être plus à l'aise dans la vie de manière générale". 

Le concours Eloquentia 2019 débute le 8 février avec une soirée de lancement à 18h30 au théâtre de l'Union à Limoges. Si vous souhaitez y participer, les inscriptions sont ouvertes à toute personne âgée de 18 à 30 ans (étudiant ou non) résidant en Haute-Vienne.

 
F3 Limousin dimpol concours d'éloquence, un succès en Limousin
Dimanche en Politique s'intéresse au succès des concours d'éloquence en Limousin avec Manon Lachèze Chabrillangeas, présidente d’Eloquentia Limoges ; Marion Rossin-Boisseau, avocate et jurée ;Théotime d’Ornano, gagnant national en 2018 et en duplex de Paris Stéphane de Freitas, fondateur national des concours Eloquentia  - F3 Limousin - A. Demars / JC Loez

A lire aussi

Sur le même sujet

49 légionnaires venus recevoir leur confirmation en Dordogne

Les + Lus