Concours national : quel poids pèse la race bovine limousine ?

Pour la première fois depuis 2014, le concours national de la race limousine revient à Limoges : du 17 au 19 septembre 2021, près de 400 animaux seront présents sur l'esplanade du Champ de Juillet. Une vitrine pour cette race très présente en France mais aussi à l'export.
© France télévisions

Pour la première fois depuis 2014, le concours national de la race limousine revient à Limoges : du 17 au 19 septembre 2021, près de 400 animaux seront présents sur l'esplanade du Champ de Juillet. Une vitrine pour cette race très présente en France mais aussi à l'export. 

Durant ces 3 jours se succéderont sur le ring les meilleurs représentants de la génétique Limousine française, issus de 150 élevages venant d’une trentaine de départements français, dans une ambiance de retrouvailles, le concours 2020 n'ayant pu se dérouler à cause de la pandémie. Des ventes aux enchères d’animaux reproducteurs et d’animaux de boucherie Label Rouge Blason Prestige sont également prévues.

Le Pôle de Lanaud, le berceau de la race

Situé à Boisseuil, au sud de Limoges, le pôle de Lanaud est né en 1983 avec une idée directrice : fédérer l'unité des éleveurs de la Race Bovine Limousine. Chaque année, on y analyse 10 000 échantillons biologiques pour scruter les belles Limousines jusqu’au coeur de leur ADN. "On utilise cette information de l’ADN pour prédire la valeur génétique de l’animal sur une douzaine de caractères intéressants pour l‘éleveur" expliquait fin 2020 Solange Faurisson, de la société Ingénomix. "On va voir par exemple la facilité de naissance ou l’aptitude laitière de la vache".

Selon les responsables du pôle, en cette rentrée 2021, la France compte 1,1 million de limousines, dont 40% se trouvent dans nos 3 départements (Haute-Vienne, Creuse et Corrèze). Des effectifs stables après une forte progression qui a duré 30 ans. 

Selon France Agrimer, nous sommes la race allaitante qui exporte le plus : les animaux vivants sont acheminés surtout en Europe continentale et des semences partent, elles, dans le monde entier

Marc Gambarotto, directeur du Pôle de Lanaud

© A. Abalo / France télévisions

On trouve la race limousine dans quatre-vingt pays sur les cinq continents mais on peut difficilement faire une estimation du cheptel global. Les Etats-Unis et le Canada, par exemple, affirment posséder un million d’animaux "de sang limousin". Mais "la réalité est plus compliquée" comme nous l'expliquait en avril dernier Bernard Roux, président du Congrès mondial de la race, "car là-bas, la Limousine peut être noire et sans corne, ce qui la rapproche davantage de l’Angus"

Les dernières tentatives d’implantation de la race limousine se sont soldées par des échecs."La Russie, on a essayé, mais c’est compliqué, pour des raisons de climat et de savoir-faire des éleveurs. Il faut quand même un minimum de savoir- faire pour élever les vaches. Les Russes ne l’ont plus depuis la fin de l’URSS" poursuit Bernard Roux. En revanche, la dynamique est beaucoup plus positive sur le sol européen. Depuis son adhésion à l’UE, la Pologne est par exemple devenue l’un des plus gros importateurs de Limousine, aux côtés de l’Italie et de l’Angleterre. 

 

Une manifestation à destination du grand public

Sur le champ de Juillet, l'entée sera libre pour le public au sein de deux espaces distincts : la zone du ring du concours et le restaurant seront accessibles avec le pass sanitaire, le reste du chapiteau ouvert sera libre d'accès.

Des animations, des conférences et des expositions auront lieu à cette occasion. Par exemple, « La race bovine limousine : patrimoine vivant d’excellence », c'est le nom de l'exposition visible du 17 septembre au 13 novembre à la Bfm de Limoges dans le cadre de la biennale Toques & Porcelaine et du Concours National Limousin.

 

Emission spéciale dimanche sur France 3 Limousin

A l'occasion du concours national de la race limousine, Dimanche en Politique s’intéresse à cette race qui est la plus exportée dans le monde : Annaïck Demars et ses invités reviendront sur les défis qui l’attendent mais aussi ses difficultés : d’abord, des cours de viande qui sont encore bas, ce qui induit des revenus parmi les plus faibles pour les éleveurs et une politique agricole commune qui inquiète la profession.

Race limousine : de la prairie à l’éprouvette, c’est dimanche 19 septembre 2021 à 11h30 sur France 3 Limousin avec :

 

Rendez-vous en direct sur .3NoA et en simultané sur Facebook France 3 Nouvelle-Aquitaine

Samedie 18 septembre : 

David Caldas, accompagné de deux consultants (Didier Yvon et Gérard Ménard), fera vivre ces épreuves majeures pour les éleveurs et partagera tout l'enjeu de ce concours pour la filière. 

Delphine Roux, en bord de ring, ira à la rencontre des éleveurs et de leurs animaux pour vivre au plus près et en immersion chacune des trois épreuves. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie race bovine limousine animaux nature