Consultation d'ophtalmologie : "les gens nous remercient d'avoir fait le trajet jusqu'ici", la clinique Chénieux ouvre une antenne à Saint-Junien

Saint-Junien (Haute-Vienne) connaît des déboires avec ses urgences, mais depuis le 21 juin, bonne nouvelle, a un tout nouveau cabinet d'ophtalmo. Une annexe de la clinique Chénieux vient d'ouvrir dans laquelle six professionnels se succèdent pour assurer les consultations.

"'Ophtalmologie Chénieux", s'affiche en gros sur le 34 de la rue Junien Rigaud à Saint-Junien qui s'est offert récemment un ravalement de façade. Depuis vendredi, le cabinet qui accueillait déjà une dermatologue a été séparé en deux pour faire place à une annexe du pôle ophtalmologique de la clinique Chénieux. 

Isabelle, une des premières patientes, vient faire contrôler sa vision. Elle n'a pas consulté depuis cinq ans et elle est évidemment ravie. Habitante d'Oradour-sur-Vayres, elle a pris son rendez-vous il y a quinze jours. Une véritable performance dans une zone où il faut plutôt attendre au moins six mois pour obtenir un rendez-vous.  

"Ça a été rapide. Ça évite de galoper. Jusqu'à présent, c'était vraiment la galère, j'allais en Charente, à La Rochefoucauld, à quarante kilomètres". 

Comment ça fonctionne ? 

Six ophtalmologues de la clinique Chénieux de Limoges viennent, à tour de rôle, assurer des permanences à Saint-Junien, comme ils le faisaient déjà à Guéret, Aubusson, Ussel, Bellac ou encore Saint-Yrieix-la-Perche. 

"L'objectif, c'est de répondre à la demande de gens qui ne peuvent pas se déplacer sur notre site principal, donc effectivement des personnes âgées de plus de 65 ans. On prend quand même tous les autres types de patients qui n'ont pas forcément de pathologie. Les gens sont super contents, ils nous remercient d'avoir fait le trajet jusqu'ici", explique la docteure qui voit entre vingt et vingt-cinq patients par demi-journée. Elle connaît bien la ville pour avoir fait des remplacements au centre hospitalier.  

Une bénédiction effectivement pour les Saint-Juniauds et les habitants des alentours, puisque les deux ophtalmologues de la ville ont arrêté leur activité. 

C'est bien, mais c'est déjà plein !

Des antennes locales qui viennent désengorger le site principal de Limoges, lequel comptabilise parfois près de 800 consultations par jour avec une moyenne autour de 600. 

"L'intérêt, c'est déjà celui des patients. Ensuite, ce petit centre médical nous permet d'ouvrir un plateau technique destiné à des examens plus complets et notamment au dépistage du glaucome".

Ces annexes pourraient désormais s'exporter hors du Limousin, dans les régions voisines. La ville de Châteauroux dans l'Indre a sollicité la clinique pour l'ouverture d'un centre médical. Encore faut-il pouvoir étoffer l'équipe de soignants pour répondre à la demande. 

L'annexe de Saint-Junien est déjà victime de son succès. Plus aucune date n'est disponible avant la fin septembre. Rendez-vous sur Doctolib pour tenter d'obtenir un rendez-vous. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité