Coronavirus : le festival MDR à l'espace Crouzy à Boisseuil reporté

L'humoriste Guillaume Meurice en spectacle en novembre 2017. / © MaxPPP/Thierry Lindauer
L'humoriste Guillaume Meurice en spectacle en novembre 2017. / © MaxPPP/Thierry Lindauer

La première édition du festival MDR avec à l’affiche les humoristes Guillaume Meurice, Frédéric Fromet, ou Didier Super est reportée au 16 septembre 2020. Il devait se dérouler du 18 au 21 mars, à l’Espace Crouzy à Boisseuil (87).
 

Par Marine Guigné

Frédéric Fromet, Guillaume Meurice, ou Constance, il faudra patienter pour les voir sur la scène de l'espace Crouzy à Boisseuil en Haute-Vienne. La faute à qui ? Ben à l’épidémie de coronavirus ! Qui soit dit en passant, ne nous fait pas rire du tout !


Dans le cadre du plan de prévention contre le coronavirus, tous les rassemblements de plus de 1000 personnes sont interdits, afin de limiter la propagation de l’épidémie de Covid-19. La jauge des interdictions de rassemblement est ainsi passée de 5 000 à 1 000 spectateurs. Un casse-tête pour les organisateurs de manifestations culturelles et sportives.


 Hier lundi 9 mars 2020, Asse Seck, programmateur de l’association Horizons croisés, qui avait concocté un programme alléchant pendant 3 jours, tentait de trouver une solution entre son chapiteau et l'espace Crouzy pour ne pas dépasser les 1000 entrées autorisées.


Un problème qui s'est avéré insoluble pour les organisateurs, avec notamment le spectacle de Guillaume Meurice, humoriste et chroniqueur sur les ondes de France Inter, pour lequel le public attendu dépassait de loin la jauge préconisée. L’association Horizons croisés a fait avoir ce mardi 10 mars 2020 que le festival MDR aurait lieu en septembre prochain, du 16 au 19 septembre 2020.


Pour ceux qui auraient acheté des billets pour l’un des spectacles programmés dans le cadre du festival, conservez-les, ils restent valables pour septembre prochain. Toutefois, les spectateurs qui le souhaitent, peuvent se faire rembourser auprès des différents points de vente.


Il faudra donc patienter jusqu'à la rentrée. Un contre-temps pour les amateurs d’humour décalé mais aussi pour les organisateurs, qui en ont vu d’autres. En 2018, Horizons Croisés avait failli disparaitre, après un redressement judiciaire et un déficit de 300 000 euros.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus