Coronavirus : quand les orchidées sauvages poussent en plein centre de Limoges

Les herbes folles ont poussé en 55 jours de confinement à Limoges. Si bien qu’un grand nettoyage s’impose. C’est aussi l’occasion de découvertes botaniques inattendues en plein centre de la ville.
 
Devant le beffroi de la fameuse gare de Limoges
Devant le beffroi de la fameuse gare de Limoges © Franck Petit
Limoges semblait comme abandonnée après 2 mois de confinement. La pluie est tombée en abondance, puis il a fait chaud. Si bien que les herbes folles ont poussé un peu partout. Un peu comme si le temps s’était subitement arrêté.
 
Depuis le 11 mai, 160 jardiniers des espaces verts de la ville travaillent comme des forçats à domestiquer à nouveau une nature qui avait repris ses droits. L'herbe dépasse parfois 1 mètre de haut.
 

Découvertes inattendues

En inspectant les pentes du jardin de l’évêché, le responsable du service des espaces verts, qui est aussi un fin botaniste, s’est aperçu que certaines plantes avaient profité du confinement pour réapparaitre. C’est ainsi que Laurent Bray s’est aperçu que des orchidées sauvages avaient poussé en plein centre de la ville.

Dans différents parcs et jardins, on réfléchit à une gestion différenciée plus poussée. On va essayer d’entretenir pas plus qu’il ne le faut pour laisser la biodiversité réapparaitre, ou garder celle est revenue grâce au confinement.
 

orchidée sauvage sur les pentes du jardin de l’évêché
orchidée sauvage sur les pentes du jardin de l’évêché © Samuel Chassaigne

En vous promenant en ville, vous pourrez apercevoir des variétés de plantes qui étaient devenues très rares, comme le grand mauve, l’achillée, la brunelle ou encore la vipérine ou le millepertuis. Autant de fleurs qui font la joie des insectes pollinisateurs. Les graines étaient présentes dans le sol depuis des années mais ne pouvaient s’exprimer sur des terrains trop entretenus.
 
Le grand mauve est une plante médicinale aux propriétés adoucissantes pour les voies respiratoires
Le grand mauve est une plante médicinale aux propriétés adoucissantes pour les voies respiratoires © Samuel Chassaigne
Vipérine dans le jardin de l'Auzette
Vipérine dans le jardin de l'Auzette © Samuel Chassaigne
Achillée distante sur les pentes du jardin de l'évêché
Achillée distante sur les pentes du jardin de l'évêché © Samuel Chassaigne
Le coquelicot fait son grand retour
Le coquelicot fait son grand retour © Samuel Chassaigne
Il est possible de voter jusqu'à vendredi 18 décembre 2020.
Il est possible de voter jusqu'à vendredi 18 décembre 2020. © Samuel Chassaigne

Limoges est la première ville française à avoir obtenu le label végétal local.

Notre reportage : 
 
Limoges déconfinée, Limoges, défrichée !

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société environnement nature