Coup de feu mortel à Limoges : mise en examen pour meurtre demandée par le parquet

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Milon et Franck Petit.
© FTV

Après le décès d'un homme de 18 ans, dans le quartier du Val de l'Aurence à Limoges lundi 29 novembre, l'auteur présumé du coup de feu a admis avoir tiré mais conteste l'intention de tuer. Le parquet demande sa mise en examen pour meurtre.

L'auteur présumé du coup de feu mortel dans un appartement du quartier du Val de l'Aurence, interpellé mardi, a été déféré ce mercredi au parquet de Limoges.

Agé de 21 ans, sans casier judiciaire, "le jeune homme a admis être l'auteur du coup de feu mais il parle d'un tir involontaire sans intention de tuer" indique le procureur joint par France 3 Limousin.

Dans le cadre de l'enquête, le parquet ne croit pas à cette version et demande la mise en examen pour meurtre du jeune homme ainsi qu'un placement en détention provisoire. Un juge d'instruction saisi doit statuer ce mercredi sur la mise en examen.

Les deux autres personnes interpellées ont été pour l'instant mises hors de cause. Le juge d'instruction décidera de les poursuivre ou pas en fonction du résultat de son enquête. L'une d'entre elles au moins est connue pour des affaires de stupéfiants.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.