Cour d'appel de Limoges menacée de fermeture : les avocats en grève

Les avocats de Limoges ont manifesté en décembre devant le palais de justice. / © France 3 Limousin
Les avocats de Limoges ont manifesté en décembre devant le palais de justice. / © France 3 Limousin

Les avocats des barreaux de la Haute-Vienne et de Corrèze sont en grève depuis ce jeudi 14 décembre. Ils protestent contre la possible fermeture de la cour d'appel de Limoges, conséquence directe de la future réforme de la carte judiciaire.

Par Mary Sohier

Les avocats des barreaux de Limoges, Tulle et Brive manifestent ce jeudi matin devant les locaux de la juridiction. En grève, ils protestent contre la potentielle disparition de la cour d'appel de Limoges.

La nouvelle avait fuité avec la divulgation d’un document de travail estampillé "Projet discussion confidentiel", provenant du ministère de la Justice. D'après ce document, sur les 30 cours d’appels existantes en France métropolitaine, 13 sont concernées par une éventuelle fermeture. Six seraient particulièrement menacées, dont Limoges.

Les procès en appel à Bordeaux ou à Poitiers


En cas de disparition de la cour d’appel, les procès en appel devraient alors être transférés vers d’autres juridictions, Bordeaux ou Poitiers. De quoi, d'après les avocats, décourager beaucoup de citoyens à faire valoir leur droit.

Des avocats du barreau de Limoges, appuyés par des avocats de Tulle, de Brive et de Guéret, ont pris l'initiative d'organiser un "débat-citoyen" ce jeudi 14 décembre à 18 heures au Musée de la Résistance, en présence de plusieurs élus locaux et acteurs économiques. Le débat est ouvert à tous et portera sur les conséquences d'une fermeture de la cour d'appel de Limoges mais aussi sur la question, plus large, de la désertification des services publics dans le Limousin.

Cour d'appel de Limoges menacée de fermeture : les avocats en grève
Les avocats des barreaux de la Haute-Vienne et de Corrèze sont en grève depuis ce jeudi 14 décembre. Ils protestent contre la possible fermeture de la cour d'appel de Limoges, conséquence directe de la future réforme de la carte judiciaire. - Marion Banchais, Wilfried Redonnet et Antonio Dos Santos

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus