Déconfinement. On peut faire un apéro à plus de 10 personnes

Premier week-end après le déconfinement, certains vont reprendre une vraie vie sociale avec de vrais amis "in real life". Il est possible d'organiser des soirées chez soi à plus de 10 convives...à condition de bien respecter les règles sanitaires.

Déconfinement. Fini de piocher dans le même bol de pistaches ou gâteaux apéritifs, il faudra être inventif !
Déconfinement. Fini de piocher dans le même bol de pistaches ou gâteaux apéritifs, il faudra être inventif ! © Alexandre Marchi/MaxPPP
Contrairement à ce qu'avait annoncé le premier ministre Edouard Philippe lors de la présentation du plan de déconfinement, il est possible d'accueillir plus de 10 personnes dans la sphère privée

Le conseil constitutionnel a tranché jeudi 14 mai, affirmant : "...les mesures relatives aux établissements recevant du public et aux lieux de réunion, lesquels ne s'étendent pas aux locaux à usage d'habitation...". Il n'y a pas de restriction de nombre mais prudence...

Pensez à la distanciation physique

Pensez à rester à au moins un mètre de distance des autres lors des soirées post-Covid
Pensez à rester à au moins un mètre de distance des autres lors des soirées post-Covid © Martial Codet-Boisse - France Télévisions

Pour les hôtes recevant dans un lieu restreint, il est préférable de limiter le nombre de convives invités. Si le temps est de la partie et pour respecter au mieux les règles de distances de sécurité, n'hésitez pas à organiser des apéros dans votre jardin.

Privilégiez tout au long de la soirée un même verre pour chaque invité en évitant de trinquer trop souvent.

Pas toutes les mains dans le même bol...

Il ne faudra plus piocher dans le même bol de cacahuètes
Il ne faudra plus piocher dans le même bol de cacahuètes © Pixabay
Cacahuètes, olives, tomates cerises ou biscuits apéritifs devront être confinés pour chaque invité. Terminé de piocher joyeusement dans le même bol, désormais, chacun son assiette et faites preuve d'inventivité pour servir les convives.
 

Modifier ses habitudes


Les traiteurs et entreprises spécialisées dans les événements festifs ont également modifié leur manière de travailler. Jean-Charles Alibert est propriétaire d'un bar à vins à Limoges. Pour ce week-end de fin de confinement, il livrera une quinzaine de clients, un peu plus qu'à l'ordinaire.

J'ai transformé mon catalogue pour les clients que nous livrons sur Limoges et alentours. On met désormais 5 contenants différents contrairement au pot habituel. Après, à chacun de trouver de petites astuces pour que tout le monde ne mette pas les mains dans le même sac de chips ! (Jean-Charles Alibert, propriétaire d'un bar à vins à Limoges)

Un commerçant qui attend avec hâte la réouverture de son établissement le 2 juin pour progressivement retrouver une activité normale.


 

via GIPHY


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter