Défilé du 14 juillet : les "Limoges" accompagnent la Garde républicaine sur les Champs-Élysées

Publié le
Écrit par Jérôme Piperaud .

Cela fait 47 ans que Weston, créé en 1891 à Limoges, et la Garde républicaine ont signé un partenariat. Le chausseur de luxe a le privilège de fournir en bottes les cavaliers de cette garnison dont le siège est situé en plein cœur de paris, à 300 mètres de la place de la Bastille.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Chaque matin, dans les Quartiers des Célestins, boulevard Henri 4, les écuries s’animent. Près de 200 chevaux s’y trouvent. Chacun a son propre box. À chaque cavalier de s’en occuper avec soin et de prendre également soin de sa tenue, à commencer donc par ces fameuses bottes Weston, surnommées les « Limoges » par ces militaires.

À son arrivée dans la caserne, chaque personnel est doté de deux paires fabriquées sur mesure. Pour se faire, les ouvriers de la manufacture de Limoges ont reçu les côtes, sept au total, de chaque cavalier : cou de pied, jarret, mollet, entrée doigts, hauteur ou pointure pour créer des modèles uniques à la différence des autres chaussures de la marque.

Plus que des bottes... des « chaussons » de luxe

Mais avant de se retrouver aux pieds des gardes, ces « chaussons » de luxe ont connu un long et méticuleux processus de conception. Comptez 3 à 4 mois pour créer chaque botte. Au fil des semaines, près de 150 opérations ou prises en main, dans le langage de ces artisans, seront nécessaires.


Tout commence par le choix de la peau. Un cuir noir magnifique, dont l’épaisseur varie entre 1,4 et 1,6 mm issu d’une tannerie, à Annonay, dans l’Ardèche.

 
Direction ensuite la découpe de chaque pièce, puis ce sera le cambrage pour épouser le pied, des coutures à la machine, du talonnage, du cousu main, piqures, pâte de liège sous la semelle… De la mise en humeur du cuir jusqu’au bichonnage, un impressionnant ballet de savoir-faire ancestral et de passion se met en marche… Petit à petit, la botte prend sa forme définitive et ce magnifique objet est prêt à partir pour Paris. Ces bottes sont de qualité irréprochable et doivent surtout être robustes.

Poussière, boue, paille, froid ou chaleur, pluie, transpiration des chevaux, elles seront durant des années, au quotidien, soumises à rude épreuve. Un entretien régulier est donc primordial. Tous les deux ou trois escortes environ. Chaque garde est devenu un professionnel du cirage !

L'élégance : la politesse de l'apparence

Pour le défilé 14 juillet, mais aussi pour toutes les nombreuses cérémonies (visites d’Etat, commémorations…) C’est un peu LIMOGES et WESTON qui seront mis en valeur par les 200 Gardes républicains … droits dans leurs bottes.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité