EN IMAGES : tuiles, émail et caoutchouc, l'histoire du riche passé industriel de la Haute-Vienne

Chaque dimanche, Martial Codet-Boisse nous conte la riche histoire du Limousin à travers les cartes postales et photos de la photothèque Paul-Colmar. Aujourd'hui, place au passé industriel des alentours de Limoges, où on produisait émaux, tuiles, mais aussi chaussures et caoutchouc au XIXe siècle.

Une terre molle, grasse, riche en argile... Avec ses sols, Saint-Hilaire-les-Places (Haute-Vienne) était faite pour accueillir une tuilerie ! Jusqu'au milieu du XIXe, ces manufactures fleurissent un peu partout en France, et on en compte à cette époque près de deux cents en Limousin.

Dans la petite commune des portes du parc Périgord-Limousin, on enfournait les plaques de terre cuite dans des fours à feu continu. Elles cuisaient ainsi deux jours et une nuit ! Au Palais-sur-Vienne, une usine transformait le latex en imperméables ou pneumatiques.

Toujours sur la Vienne, mais de l'autre côté de Limoges, un groupe d'ouvriers posent à Aixe-sur-Vienne aux côtés de leur chien et d'un tas de kaolin, avant de fondre l'émail pour les éviers, baignoires et plaques émaillées.

À Saint-Léonard-de-Noblat, dans l'entreprise Lassène, des femmes découpent, piquent et montent le cuir des chaussures pour vaquer par monts et par vaux.

Émaux, tuiles, caoutchouc, cuir... toutes ces usines témoignent du riche passé industriel de la Haute-Vienne.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité