L'enseigne “La Pataterie” reprise par les fonds Verdoso et Smartholding

Le réseau de franchisés La Pataterie avec ses 160 restaurants a été racheté par la société d'investissements Verdoso. Après des années de forte croissance, La Pataterie connaissant des difficultés et cherchait un repreneur. En 2015, La Pataterie regroupait 220 restaurants, dont celui de Dunkerque, sur la photo, qui a fermé il y a un an. / © VOIX DU NORD / MAXPPP / M. Demeure
Le réseau de franchisés La Pataterie avec ses 160 restaurants a été racheté par la société d'investissements Verdoso. Après des années de forte croissance, La Pataterie connaissant des difficultés et cherchait un repreneur. En 2015, La Pataterie regroupait 220 restaurants, dont celui de Dunkerque, sur la photo, qui a fermé il y a un an. / © VOIX DU NORD / MAXPPP / M. Demeure

La Pataterie et ses 160 restaurants changent de patron. Le tribunal de commerce de Limoges a validé mardi 21 novembre 2017 l’offre de reprise faite par les groupes Verdoso et Smartholding.

Par Christophe Bodin

Trois repreneurs avaient fait une offre au tribunal pour le rachat de La Pataterie dans le cadre d’un dispositif de "prepack cession", une procédure qui permet à une entreprise de ne pas passer en procédure de sauvegarde judiciaire et céder ainsi ses actifs à un meilleur prix.

La société d’investissement Verdoso et le fonds Smartholding basé à Villeubanne ont finalement été choisis face aux autres prétendants :  un groupement d’investissement composé de deux sociétés (Pléiade investissement et Delta Alternative Management, groupe qui avait racheté l'enseigne "Léon de Bruxelles" ou les restaurants Cojean), le troisième candidat était un industriel de la restauration Crescendo Restauration.

Jean-Christophe Pailleux, fondateur de l'enseigne "la Pataterie", avait ouvert le premier magasin à Brive en 1996.  La Pataterie compte 160 restaurants à son enseigne, 2300 salariés, pour un chiffre d'affaires de 141,9 millions d’euros.
Après des années de développement rapide, La Pataterie était en difficulté. Des franchisés du réseau remettant notamment en cause les frais liés à la communication.

La nouvelle direction a indiqué qu’elle pourrait fermer plusieurs de ces restaurants (entre 10 et 30), mais pour le moment, aucune précision n’a été apportée sur le plan stratégique.

Sur le même sujet

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus