Europe chagrine pour le Limoges CSP, défait 70-75 par Ankara

Le Limoges CSP s'est incliné à domicile lors de la quatrième journée de BCL, face aux turcs d’Ankara, 70 à 75. Une très mauvaise opération pour des Limougeauds, qui auraient pu, ou dû, gagner la rencontre. Ils ne sont pas encore éliminés, mais ils n'ont plus leur destin entre leurs mains.

Le CSP a fait une très mauvaise opération en s'inclinant face aux Turque d'Ankara, 70 à 75
Le CSP a fait une très mauvaise opération en s'inclinant face aux Turque d'Ankara, 70 à 75 © Jean-Martial Jonquard/France Télévisions

L'histoire eut-elle était différente si Beaublanc avait été là ?
On ne le saura jamais, mais que c'est triste un chaudron vide, surtout quand son équipe, quasi miraculée, a presque la balle, sinon de la victoire, du moins d'un miracle de Noël, à la fin du match, sans les siens pour la porter...

Mehdy Mary avait pointé les dangers turcs, notamment les Américains de cette équipe d'Ankara. Bien vu, malheureusement, ils auront fait beaucoup de mal.
Il avait aussi avancé ce que ses hommes auraient dû faire pour les contrer. Moins de réussite à ce niveau là, malheureusement aussi.

Et l’entraîneur limougeaud, à chaud, semblait marqué par la défaite.

Après, on pourra toujours reprocher tous les maux à cette équipe du CSP, pas forcement à tort. Elle a sans doute plus perdu le match que son adversaire ne l'a gagné.
Elle l'a pourtant perdu, à cause d'une adresse famélique (38%), de quelques mauvais choix (enfin, vus d'un siège), et peut-être d'un ou deux coups de sifflets...

La Türk Télékom semblait supérieure, mais lorsqu'elle le manifestait sur le terrain, le CSP recollait immédiatement. Entre la fin du premier et le début du deuxième quart-temps notamment, Limoges infligeait un 13-0 à ses adversaires. Et la pause était atteinte avec un avantage qui « couvrait » le point-average du match aller (35-31).

Mais le troisième quart-temps était cauchemardesque pour le CSP qui, dès lors, ne cessa de courir au score.
Et quand il revint sur la fin, presque miraculeusement, à deux points, (70-72), avec à peine neuf secondes à jouer, il ne sut forcer sa chance...

Voilà Limoges aux portes de l'élimination en Europe. Il reste deux matchs, mais même deux victoires n'assureraient pas la qualification. Il va falloir regarder les autres résultats. Prochain match (normalement), le 12 janvier, sur le parquet d'Igokea.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
limoges csp basket-ball sport