Cet article date de plus de 3 ans

Une femme accusée de meurtre aux assises de la Haute-Vienne

La session des assises de la Haute-Vienne se poursuit ce lundi 19 mars avec le procès d’une femme accusée d’avoir tué son mari à Limoges en juin 2013. Dans un contexte de violences conjugales. Compte-rendu de la première journée. 


Un nouveau procès s’est ouvert ce lundi 19 mars aux assises de la Haute-Vienne.

Rappel des faits : dans la nuit du 26 au 27 juin 2013, un homme se présente chez son ex-compagne, à la ZUP de l’Aurence à Limoges, alors qu’ils sont en instance de divorce.

Une dispute éclate et à la suite d'un affrontement physique, le mari va se retrouver blessé à la cuisse et au thorax par les coups de feu d'un fusil de chasse. Lorsque les secours arrivent sur les lieux, l’homme de 41 ans git dans le salon. Il décedera quelques heures plus tard à l’hôpital.

Si la légitime défense va être plaidée, l’absence de cohérence entre les déclarations de l’accusée et les constatations techniques et balistiques pendant l’enquête seront au cœur des débats.


Violences conjugales 


Le contexte de violences conjugales était important chez ce couple marié en 1997 qui a eu trois enfants, présents lors du meurtre.

En 2002, suite à des violences et une tentative d’étranglement, l'épouse avait déposé une demande en divorce mais ils avaient finalement repris la vie commune. Le mari avait été également condamné pour harcèlement le 22 juin 2012 et avait l’interdiction d’approcher son épouse.

L’accusée âgée de 42 ans comparait libre au procès qui doit durer jusqu'à mercredi.


 

Assises de la Haute-Vienne : une femme accusée du meurtre de son mari ©france 3 Limousin

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société assises