Pendant les fêtes, laissez-vous porter par OpéraKids

Durant trois ans, de 2018 à 2020, chaque mercredi après-midi des enfants ont investi l’Opéra de Limoges. Ils ont entre 8 et 12 ans et participent à un projet d’envergure : « OpéraKids ».

Séance de travail : Eve Christophe, responsable artistique et pédagogique du projet Opérakids et les enfants
Séance de travail : Eve Christophe, responsable artistique et pédagogique du projet Opérakids et les enfants © La chambre aux fresques

C'est une belle histoire. Mieux : une belle aventure. Une aventure rare donc précieuse, de celles qui marquent des vies, les façonnent que l'on soit adulte ou enfant. Il fallait de l'ambition pour y croire. Le résultat est impressionnant, puisque ce qui n'était qu'un projet est une réussite. 

Eve Christophe, responsable artistique et pédagogique, initie de jeunes adolescents à la pratique vocale. Chaque année une œuvre est conçue pour eux, qu’ils restituent sur scène, en public. En marge de cela l’Opéra de Limoges devient un peu leur maison, puisque chaque enfant a pour marraine ou parrain un de ses membres, chargé de lui faire découvrir son métier.


Une aventure extraordinaire que les téléspectateurs et les internautes de France 3 Nouvelle-Aquitaine et de .3NoA peuvent suivre grâce à des rendez-vous réguliers. Ce sera une nouvelle fois le cas pendant les fêtes.

De cendre et d'or à OpéraKids 

L’aventure De cendre et d’or, œuvre musicale composée par Sally Galet et écrite par Thomas Gornet, destinée à une centaine d’enfants de trois écoles de Limoges et Couzeix (ainsi que pour les élèves du Conservatoire) s’est étalée sur deux ans jusqu’à son aboutissement sur la scène de l’Opéra de Limoges en juin 2017. Un documentaire relate cette aventure, une captation donne à voir ce que fut ce spectacle. Depuis le début France 3 Nouvelle-Aquitaine est partenaire de ce projet.


Compte tenu de ce que cette expérience musicale a apporté aux enfants, venus de milieux sociaux culturels très divers et dans un souci constant de stimuler et sensibiliser les jeunes au monde de la musique, Alain Mercier, le directeur de l’Opéra et Eve Christophe, responsable artistique et pédagogique, ont inventé « Opérakids » : une opération d’immersion dans le monde de l’Opéra, prévue initialement sur trois ans, durant laquelle, chaque mercredi après-midi, des enfants volontaires ont appris et perfectionné leur pratique du chant et de la musique.

Ce qu'en dit Rémy Batteault, le réalisateur  

La chance que nous avons de les voir grandir, d’écouter ce qu’ils ont à dire, ne peut qu’être une source riche d’enseignements.

Rémy Batteault

- Comment est née cette aventure ? 

Filmer pendant presque deux ans à Limoges ces enfants qui ont participé avec leur classe à la création de De cendre et d’or m’a passionné. Etre le témoin de leurs joies, leurs doutes, leurs efforts, leurs lassitudes fut une expérience riche. A les voir progresser, à recueillir leurs témoignages, partager des moments forts, j’ai eu le sentiment d’apprendre autant qu’eux. Ainsi lorsqu’Alain Mercier, le directeur de l’Opéra de Limoges et Eve Christophe ont mis au point « Opérakids », comme une continuation de l’expérience De cendre et d’or, j’ai tout de suite eut l’envie d’y participer, à ma manière, ce qui s'est traduit par la réalisation d'un documentaire de 52 minutes et de ces modules courts.  

- Pourquoi avoir fait le choix du web documentaire et donc de modules courts ? 

Mon souhait était d’aborder ce sujet de manière différente, par un web documentaire en constante évolution durant les 3 années qu'a duré cette aventure, en permettant à l’internaute de découvrir ses divers aspects au fur et à mesure de leurs évolutions. La confiance réciproque développée avec Eve et Alain, l’envie de poursuivre ce chemin musical exigeant, confirmait que ce désir était amené à se concrétiser.  
L'idée était de traiter avec la même rigueur et avec la même pudeur qui présida à la réalisation de De cendre et d’or, une odyssée musicale l’apprentissage de la musique de manière régulière, en étant attentif au ressenti des enfants, par le biais de réalisation de petits modules, se révèle à même de toucher un vaste public. Ce public populaire a un accès facilité à ce contenu par différents biais : sur ordinateur, tablette ou smartphone. Relayés à la fois par France 3, l’opéra de Limoges, un site dédié et en lien avec d’autres organisations intéressées par ce travail auprès des jeunes, l’idée est de donner un retentissement national à ce projet créé à l’échelle locale. 

- Comment s'articulent les modules ? 

L’idée était dès le départ de faire découvrir bien entendu les enfants, de les entendre parler de cette aventure. Il était tout aussi important de délivrer des informations sur la genèse du projet, les intentions de ses initiateurs. Laisser la parole aux autrices, auteurs, compositeurs, et de livrer des extraits des œuvres écrites spécialement pour OperaKids était également dans mes intentions.

Et puis j’ai eu le souhait de laisser une petite caméra aux enfants de manière à ce qu’ils se filment. Ils savaient que les images qu’ils feraient seraient susceptibles d’être montées et donc… montrées. Le montage particulier avec son générique identifiable (je me suis amusé à en composer plusieurs), son rythme différent de celui du documentaire de 52 minutes que j’ai tiré à partir de cette aventure, permet de donner une véritable identité à ces 67, et bientôt 90 modules.

 

- Le travail d'Eve Christophe est filmé avec une attention particulière, expliquez-nous pourquoi ? 

Un  enjeu consiste à rendre compte, par le biais de cette écriture bien différente de celle d’un documentaire classique, de la manière dont Eve enseigne le chant, dont les enfants, même s’ils sont volontaires, participent, évoluent, apprennent.

Comment acquérir les éléments de solfège sans pour autant passer par des cours rébarbatifs ? Comment bien gérer les tempi ou trouver la note juste ?

Cet aspect plus technique, à valeur pédagogique sera développé afin de mettre en avant ce type d’enseignement particulier, énormément basé sur l’écoute physique de l’autre plus que sur des aspects très didactiques. Le solfège passe après l’apprentissage des bonnes postures physiques, des découvertes corporelles qui permettent de bien chanter. 

Regardez, à ce sujet, l’épisode consacré au balai et l’utilisation qu’Eve Christophe en fait.

- Mettre en avant la parole des enfants a été une priorité pour vous...pour quelles raisons ? 


A l’instar de mon travail dans De cendre et d’or, une odyssée musicale, mettre en avant prioritairement la parole des enfants. Il me semble primordial qu’ils puissent s’exprimer librement, parler entre eux sur des sujets donnés plutôt, voire de s’adresser directement à l’internaute, chacun des portraits d’enfant résulte d’une discussion libre entre lui et moi. Afin de donner envie au visiteur de revenir, le contenu se doit d’être ludique. Certains enfants de part leur personnalité sont à même de procurer cette envie. 

Un sité dédié à OpéraKids 

Un site entièrement dédié à OpéraKids a été mis en ligne, pour le consulter cliquer ici.

Site Opéra Kids
Site Opéra Kids © La Chambre aux fresques

Le principe est de retracer la vie de ce "bateau" posé sur un océan et qui navigue au gré des apprentissages, de la maturité des élèves, des intervenants...Il est aussi de retrouver l'intégralité des modules tournés pour constater l'immense travail réalisé en trois ans.

Poursuivre l'aventure : le documentaire Grandir à l’Opéra, notre aventure OperaKids sera diffusé le 4 janvier à 23.05 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine, et rédiffusé le vendredi 8 janvier à 9.45

Retrouvez OpéraKids sur France 3 Nouvelle-Aquitaine et .3 NoA pendant les fêtes

Dans le cadre d'une programmation culturelle 

  • Sur France 3 Nouvelle-Aquitaine 

A 12.15 derrière le JT midi  entre le lundi 21 décembre et le vendredi 25 décembre 2020 entre le lundi 28 décembre 2020 et le vendredi 1er janvier 2021

  • Sur .3NoA 

3 diffusions par jour (13.40, 19.55 et 23.10) entre le lundi 21 décembre et le vendredi 25 décembre 2020 entre le lundi 28 décembre 2020 et le vendredi 1er janvier 2021

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région nouvelle-aquitaine opéra culture musique télévision médias partenariats événements