• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La gare de Limoges... Coté coulisses

La gare de Limoges Bénédictins / © F3 Limousin
La gare de Limoges Bénédictins / © F3 Limousin

Tous les voyageurs en voiture... Pour les coulisses de la gare de Limoges Bénédictins. Des lieux parfois tenus secrets où, chaque jour, sont gérés plus de trois cents trains et des milliers de voyageurs.

Par Marie-France Tharaud

C'est l'un des bâtiments les plus connus de la ville de Limoges : la gare des Bénédictins.

Une gare unique, avec son dôme en cuivre et son campanile qui donne l'heure aux Limougeauds, quel que soit le coté que l'on regarde...

Une gare chèrie par tous les Limougeauds, plus encore depuis qu'ils ont failli la perdre ce 5 février 1998, lorsqu'un feu s'est déclaré dans le dôme.
Les sapeurs-pompiers ont lutté de longues heures contre l'incendie avant de le maîtriser... Les dégats étaient importants mais la gare était sauvée.

Inscrite à l'inventaire des monuments historiques, reconnue comme l'une des plus belles gares dans le monde, "les Bénédictins" - comme disent familièrement les Limougeauds - a été immortalisée dans une publicité pour le célèbre N°5 de Chanel.  

Une gare atypique, construite au-dessus des voies - et non le long des voies comme les autres gares en France - dont France 3 Limousin vous invite à découvrir les coulisses : le Centre Opérationnel Escale où sont gérés l'acheminement des trains à quai et l'information des voyageurs, le poste d'aiguillage, endroit stratégique où six opérateurs s'occupent de faire circuler les trains vingt quatre heures sur vingt quatre, le technicentre où s'effectue la maintenance des trains...

Au total, deux cents personnes travaillent dans ce lieu magnifique qu'est la gare de Limoges Bénédictins.
 
Les coulisses de la gare de Limoges
France 3 Limousin vous convie dans les coulisses d'un lieu que vous pensez bien connaitre : la gare des Bénédictins. Emblème de la ville de Limoges, elle fait la fierté de tous les Limougeauds... Dans ce reportage signé Camille Chignac et Jean-Marie Arnal, ce n'est pas le monument historique que l'on va visiter mais bien la gare où passe quotidiennement plus de trois cents trains. Une gare fréquentée chaque année par un million et demi de voyageurs. Intervenants : Jean-Michel Roberge, directeur de lignes ; Sabrina, contrôleuse de trains ; Pierre-Baptiste Verger, responsable de la circulation des trains ; Adrien Launes, agent de mouvement  - France 3 Limousin - Camille Chignac, Jean-Marie Arnal, montage : Alain Lafeuille

Revoir : le 5 février 1998, l'incendie de la gare de Limoges

Sur le même sujet

Européennes : la déroute de la gauche dans les Landes

Les + Lus