Haute-Vienne : reprise de la saison des mariages

Publié le
Écrit par Thomas Noa

Après deux années blanches, suite à l’épidémie de Covid-19, les mariages font leurs grands retours. Alors pour les professionnels du secteur il faut s’organiser pour honorer les commandes qui explosent en ce début d’été.

Après deux année d'annulations en cascades, les mariages repartent à la hausse en cette année 2022. Chez les vendeurs de robes, les locataires de lieu de réception ou encore les traiteurs, les carnets de commandes laissent entrevoir une saison exceptionnelle. 

Dentelle, perle et longue traîne …. La robe reste aujourd'hui encore incontournable pour nombre de futures mariées. Mais pour trouver la pièce idéale il ne faudra pas tarder : "on a vendu beaucoup de robe et il nous reste plus beaucoup de modèle", explique Isilda Cardos, responsable d'une boutique de robes de mariées à Limoges, devant un rayons plus clairsemé que d'habitude.  

Beaucoup de demandes

Depuis septembre cette boutique en a déjà vendu plus de 300, un nombre plus important que d'habitude. Et cela ne faiblit pas, le plus gros de la saison reste à venir et les commandes de dernière minute se multiplient. 

"Tous les ans, il y a des clientes qui viennent, deux mois avant le mariage, trois mois avant la mariage. Cette année, on a des délais encore plus courts, un mois, un mois et demi donc c'est un petit peu court ! On arrive quand même à trouver la robe en générale, il n'y a pas de soucis", développe-t-elle. 

En plus des nouvelles mariées, s'ajoute aussi les ajustements de robes achetées les années passées et qu'ils faut retoucher.  Alors, pour répondre à la demande, la responsable tente de recruter, mais cela reste difficile, surtout pour trouver des couturières formées.

Obligé de refuser des clients

Au château de Walmath, un édifice du 19e siècle, les réservations explosent elles aussi, à tel point qu’il n’est pas possible de satisfaire toutes les demandes.

"D'habitude, on a quand même un petit peu de creux dans l'activité, ça peut arriver qu'il y ait quelques dates qui ne soient pas prises. Ce qui n'est pas du tout le cas cette année 2022, parce qu'on a peut-être refusé cinq clients par date, tellement il y avait une demande, après Covid", ajoute Charlène Kulunkian, la gérante du château.  

Une bonne année ne compensera pas les pertes 

Même son de cloches chez ce traiteur installé à Saint-Léonard-de-Noblat, qui lui aussi décliner plusieurs réceptions.  Mais, si cette saison s’annonce exceptionnelle, elle n’effacera pas pour autant ces deux années de pandémie. "En 2020, on a perdu 50 % des prestations, en 2021 pareil", explique Julien Houot, "du coup, forcément, sur deux ans on perd une saison et malheureusement ce chiffre d'affaire on le récupérera jamais !" 

Un rebond du nombre de mariage après une année 2020 au plus bas

En 2020, Le nombre de mariage avait chuté de 31 %, ils semblent cette année etre de nouveau à la noce comme le montre les derniers chiffres de l'Insee. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité