Hyperloop : les travaux au point mort

Le centre d'essai de l'Hyperloop à Droux devrait voir le jour au printemps prochain. (Haute-Vienne) / © F3 Limousin
Le centre d'essai de l'Hyperloop à Droux devrait voir le jour au printemps prochain. (Haute-Vienne) / © F3 Limousin

Une piste d'essai de ce train subsonique devrait voir le jour en Haute-Vienne. Les travaux auraient dû débuter l'été dernier mais ce jeudi 14 novembre 2019, il n'y a toujours rien.

Par Margaux Blanloeil

L'hyperloop serait-il en train de devenir le nouveau serpent de mer du Limousin ? Une chose est sûre, les travaux du centre d’essai qui doit voir le jour dans la petite commune de 400 habitants, à Droux, au Nord de Limoges ont du retard.

Le permis de construire a été délivré en novembre 2018 et la construction d’une piste d’essai devait débuter à l’été 2019. Mais, il y a déjà plus de deux mois de retard. Le pdg de transpod, Sébastien Gendron parle maintenant d’un début de travaux en mars 2020.
 

2 millions d’euros nécessaires pour clore le budget


« Si on est en retard, c’est que le budget n’est pas clos » explique Sébastien Gendron.
Sur 20 millions d’euros nécessaires au projet en Limousin, il en manque 2 millions.

Des investisseurs privés, canadiens notamment, s’engagent déjà dans l’hyperloop, mais c’est l’engagement financier public qu’attend l’entreprise.

Sébastien Gendron attend des nouvelles de la région à partir du 19 novembre 2019, mais la région elle, déclare ne pas pouvoir se prononcer avant le mois de janvier, étudiant la possibilité d’obtenir des fonds européens pour l’hyperloop.

 

Un projet mal engagé


L’hyperloop rappelle d’autres projets chaotiques, qui n’ont jamais vu le jour comme la ligne Poitiers Limoges par exemple.
Sans aide de la région, Sébastien Gendron annonce que le projet ne se fera pas.

Or, la région attend le feu vert de Bruxelles, qui en ce moment avec la mise en place d’une nouvelle commission européenne a d’autres chats à fouetter.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus