• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Immobilier en Haute-Vienne : une embellie qui pourrait bien durer [REPLAY DIMANCHE EN POLITIQUE]

Limoges attire de nouveaux investisseurs immobiliers / © A. Abalo
Limoges attire de nouveaux investisseurs immobiliers / © A. Abalo

Retour et analyse sur la bonne santé du marché immobilier en Haute-Vienne et particulièrement à Limoges. Professionnels et élus analysent les raisons de cette embellie et dressent des perspectives d'avenir.

Par Annaick Demars

Déjà classée parmi les villes où il fait bon prendre sa retraite ou étudier, Limoges connaît depuis quelques mois une embellie sur le marché immobilier. Le constat a été partagé par les quatre invités de Dimanche en Politique ce 21 avril 2019 :
  • Julien Français, agent immobilier à Limoges
  • Dominique Renaudie, président de l’observatoire de l’immobilier en Haute-Vienne
  • Pierre-François Dobbels, courtier en prêt immobilier
  • Guillaume Guérin, premier adjoint au maire de Limoges en charge de la politique immobilière et foncière


Pour eux, la ville attire de nouveaux investisseurs, notamment grâce au dispositif Denormandie dont le premier décret a été publié le 27 mars 2019 au Journal Officiel


Dominique Renaudie président de l'Observatoire de l'immobilier en Haute-Vienne, rappelle que la hausse des transactions (+4% sur les ventes) et des prix (+4% également) en 2018 est bien supérieure à la moyenne nationale (+0,3%) mais qu'elle reste "contenue donc accessible aux plus modestes"

Limoges a l'un des ratios prix immobilier/équipements publics les plus attractifs de France


Agent immobilier depuis 17 ans, Julien Français confirme que le nombre de transactions dans son agence est nettement supérieur sur les 12-18 mois écoulés. 

On a aussi de plus en plus de gens qui viennent d'autres régions de France, d'autres grandes villes notamment pour de l'investissement locatif. Que ce soit sur des lots isolés ou des immeubles de rapport, on a de plus en plus de nantais, de bordelais, de parisiens : le marché s'ouvre à des populations qu'on ne rencontrait pas jusqu'alors. 


Cette situation s'explique par des taux d'intérêt "historiquement bas" rappelle Pierre-François Dobbels, courtier en crédit immobilier à Limoges, "ce qui permet de solvabiliser beaucoup de monde".
 

Les banques se refinancent au sein de la Banque centrale européenne (BCE), explique-t-il, et c'est elle qui dicte les taux d'intérêt qui sont redistribués par les banques. Donc aujourd'hui la BCE a pour politique de maintenir les taux bas. Je reste prudent, mais jusqu'à l'été au moins, on a une fenêtre de tir historiquement basse, il faut en profiter !


Face à ce constat, le premier adjoint au maire de Limoges Guillaume Guérin ne boude pas son plaisir, rappelant également que le taux de vacance commerciale est passé de 12 à 10% : "redynamiser le parc immobilier du coeur de ville était l'un de nos objectifs en 2014, rappelle-t-il. Politiquement, ce n'est pas quelque chose de visible auprès de la population mais je crois qu'au bout de 4 ans, on est très contents que des professionnels disent qu'on est sur une bonne dynamique. "

Il y a de quoi s'en réjouir car on a mis énormément de moyens pour ça, aussi bien sur la requalification du logement en centre-ville, on a bénéficié de nombreux dispositifs, on a refait la quasi-intégralité des rues piétonnes du centre-ville, on a une volonté de densifier la piétonnisation en hyper-centre et sur les bords de Vienne, donc tout ça est une bonne nouvelle, un juste retour des choses.




Cette embellie pourrait bien s'accentuer avec les premiers effets du dispositif Denormandie, Limoges étant la plus importante des 222 villes à en bénéficier. Voici un rappel de son principe :

L’achat d’un bien à rénover en centre-ville donne droit à une réduction d’impôts :
12% s’il est loué pour 6 ans
18% s’il est loué pour 9 ans
21% s’il est loué pour 12 ans
Sachant que les travaux doivent représenter au minimum 25% du prix du bien

"Même s'il a encore des zones d'ombre, ce système a permis de mettre Limoges en avant, rappelle Pierre-François Dobbels : moi, j'ai plein d'amis de Paris, de Bordeaux, qui me disent : "on va investir à Limoges!"
Créé suite à l'effondrement de deux immeubles à Marseille, il vise à réduire le nombre de logements insalubres. "Les loyers seront contenus, rappelle Dominique Renaudie, il y a des plafonds de loyers et de ressources. il faudra aussi que ces logements acquièrent une performance énergétique d'au moins 20%". 

Pour revoir notre émission sur le marché immobilier :
 
Immobilier en Haute-Vienne : la bonne affaire ?
Avec des ventes qui progressent et des prix qui restent stables, 2018 a été une bonne année pour le marché de l'immobilier en Haute-Vienne. Cette tendance va-t-elle se confirmer ? Les nouveaux avantages fiscaux comme le dispositif Denormandie vont-ils attirer les investisseurs à Limoges ? Les taux d’intérêt resteront-ils bas ? Pour tenter de répondre à toutes ces questions, Annaïck Demars reçoit Julien Français, êtes agent immobilier à Limoges; Dominique Renaudie, êtes président de l’observatoire de l’immobilier en Haute-Vienne; Pierre-François Dobbels, courtier en crédit immobilier et Guillaume Guérin, 1er adjoint au maire de Limoges en charge de la politique immobilière et foncière - F3 Limousin - A. Demars / A. Chancelier


 

A lire aussi

Sur le même sujet

La Rochelle : rencontre avec Jean-Pierre, facteur d'orgues de barbarie à La Jarne

Les + Lus