Un incendie à Ester Technopole bloque les lignes SFR à Limoges

Les locaux d'Axione à Ester Technopole à Limoges touchés par un incendie dans la nuit de jeudi à vendredi. / © Thomas Millon / France 3 Limousin
Les locaux d'Axione à Ester Technopole à Limoges touchés par un incendie dans la nuit de jeudi à vendredi. / © Thomas Millon / France 3 Limousin

Un incendie survenu dans la nuit de jeudi 11 à vendredi 12 octobre, sur le site d’Axione, à Ester Technopole, a indirectement privé de téléphone tous les abonnés de SFR à Limoges, dont le le CHU ! Tout est désormais rétabli. Le parquet a ouvert une enquête. 
 

Par Jean-Martial Jonquard

Jeudi 12 octobre, 23h32 : les pompiers de Limoges sont alertés pour un feu dans l’une des entreprises situées à Ester Technopole, Axione.
Cette dernière travaille pour DORSALE, en délégation de service public, en charge de l’exploitation et de la commercialisation du réseau numérique.

Arrivés sur place, les soldats du feu maîtrisent le sinistre, apparemment parti d’une photocopieuse, incendie qui a toutefois occasionné de gros dégâts, notamment à cause d’un important dégagement de fumées.

Les quelques 70 salariés d’Axione n’ont d’ailleurs pas pu prendre leur service ce vendredi, mais l’activité, selon la direction, devrait reprendre lundi prochain, vraisemblablement dans d’autres locaux.

Les causes de cet incendie sont encore indéterminées, mais le parquet de Limoges a ouvert une enquête menée par le service régional de police judiciaire (SRPJ). Vincent Léonie, adjoint au maire de Limoges parle d'un incendie "certainement d'origine criminelle". 
 


Toutefois, les conséquences de ce sinistre ne se sont pas limitées à la seule entreprise Axione.  Il a également a endommagé les locaux de la BPI (Banque Publique d’Investissements) France situés à côté, et a touché des installations appartenant à l’opérateur SFR…
Ce qui a eu pour effets de priver tous les abonnés limougeauds de l'opérateur (box et lignes fixes de particuliers), mais également le CHU (hors les appels vers le 15) et les cliniques Chenieux et des Émailleurs, et cela durant toute la nuit et jusqu’en fin de matinée !
La situation était revenue à la normale à la mi-journée.
 

Sur le même sujet

Oloron Sainte-Marie : Le maire Hervé Lucbéreilh toujours en garde à vue. Le point à la mi-journée. Equipe : Elise Daycard, Benoît Bracot

Les + Lus