Journée nationale de prévention du suicide : le tabou du suicide chez les personnes âgées

Aujourd'hui 5 février 2020 est la journée nationale de prévention des suicides. Focus sur un sujet tabou le suicide des personnes âgées. Nous avons interrogé un psychiatre spécialisé en gériatrie et traîtement de la dépression à Limoges.
© pixabay
Depuis 2011 et le lancement d'un grand plan de santé publique les chiffres du suicide diminuent en France, même s'ils restent élevés. Après la Belgique la France est le pays d'Europe ou l'on se suicide le plus. Entre 9000 et 10 000 suicides en France chaque année, soit 25 tous les jours.

Et le risque ne diminue pas avec l'âge, bien au contraire comme nous l'explique le docteur Hérvé Merveille, psychiatre au centre hospitalier Esquirol de Limoges, spécialiste des personnes âgées et de la dépression :

Il y a autant de tentatives de suicides chez les personnes âgées que dans le reste de la population. Mais malheureusement chez les personnes âgées les passages à l'acte sont réussis à 80%. 


Et il s'agit majoritairement de morts violentes par pendaison ou arme à feu. L'association pour le droit de mourir dans la dignité reçoit régulièrement des appels de personnes âgées souhaitant mettre fin à leurs jours. Les raisons invoquées sont diverses comme nous l'explique Nicole Labarre la déléguée pour la Haute-Vienne et la Creuse :

Douleurs physiques ou psychiques et puis très souvent la solitude, les enfants sont loin ou pas proches psychologiquement de leurs parents, ou ne s'en occupent pas vraiment. 


Les idées suicidaires apparaissent au cours d'une periode de profonde dépression. Il s'agit souvent d'un sentiment de ne plus avoir de perspective d'avenir. Or la dépression se soigne à n'importe quel âge avec d'excellents résultats résultats précise le docteur Hervé Merveille

Chez les personnes âgées la dépression se soigne comme n'importe quelle dépression. Nous faisons tous une dépression dans notre vie à un moment ou à un autre. Chez les personnes âgées elle est parfois innatendue, rapide et brutale.

En cas de profond malaise, tristesse, aux premiers signes de depression, le reflexe est d'en parler à son médecin traîtant qui saura vous orienter vers un spécialiste.

Le medecin de préciser que le décès par suicide d'une personne âgée peut impacter la vie de ses descendants pendant 5 générations.

A noter que les suicides de couples sont plus nombreux chez les personnes âgées. En France on en dénombre environ 20 tous les mois.
 
Suicide des personnes âgées

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets