L'interdiction des sacs en plastique retardée de trois mois

Les Français utilisent 600 millions de sacs plastique par an. / © Photo PQR / Ouest France / Franck Dubray
Les Français utilisent 600 millions de sacs plastique par an. / © Photo PQR / Ouest France / Franck Dubray

Le décret interdisant les sacs de caisse à usage unique devait entrer en vigueur au 1er janvier 2016. Son application est reportée au 1er avril, dans l'attente d'un retour de la Commission Européenne sur cette mesure. En Limousin, beaucoup de commerces ont déjà engagé la transition.

Par Gwenola Beriou

L'interdiction des sacs plastique à usage unique était l'une des mesures phare de la loi sur la transition énergétique promulguée le 18 août dernier.
Ce délai de trois mois dans son application permettra aux grandes surfaces, mais aussi aux commerces de proximité, de préparer un peu mieux ce passage, en écoulant notamment leurs stocks de sacs plastique.

Bruxelles veut des précisions

Le report du décret au 1er avril s'explique par l'"avis circonstancié" de la Commission Européenne sur ce projet de réglementation.
En interdisant totalement les sacs les plus fragiles et difficile à recycler, la France va en effet plus loin que le législateur européen, qui propose deux options : rendre ces sacs payants d'ici à 2018, ou les réduire progressivement à 40 sacs par an et par personne d'ici à 2025.

Transition engagée

En Limousin, comme un peu partout en France, de nombreuses grandes surfaces ont déjà anticipé ce changement.
Beaucoup proposent déjà des sacs réutilisables.

La transition sera progressive : 
- en 2017, les sacs en plastique utilisés pour les produits alimentaires frais (fruits, légumes, fromages...) seront également interdits
- en 2020, la vaisselle en plastique jetable sera partiellement interdite

En France, 17 milliards de sacs plastique sont utilisés chaque année, dont 8 milliards sont abandonnés dans la nature et mettent plusieurs centaines d'année à se dégrader.

Sursis de trois mois pour les sacs plastique
Reportage de Marie Aubazac et Samuel Chassaigne. Montage de Nicolas Colombeau. Intervenants : Jean-Louis Gransagne, Directeur du Super U Limoges Perrin / une cliente / Thierry Atthman, Responsable de la boucherie GoldenBeef - France 3 Limousin - Marie Aubazac et Samuel Chassaigne

 

Sur le même sujet

Les + Lus