La haut-Viennoise Olivia Onesti fait ses premiers pas dans le Giro, le tour d'Italie féminin

Publié le
Écrit par Nicolas Chigot

Licenciée chez Creuse Oxygène Guéret, la jeune prodige Olivia Onesti, 18 ans, participe ce 30 juin au prologue du Giro Donne. Une première participation au tour d'Italie féminin pour cette athlète polyvalente, une des plus douée de sa génération.

Elle a donné ses premiers coups de pédale sur ce Giro Donne 2022 à 13h46 ce jeudi 30 juin pour le prologue, un contre-la-montre en pleine ville. 31 degrés et une vue imprenable sur la plage de Cagliari en Sardaigne. Comme 143 autres coureuses, Olivia Onesti s'est élancée pour essayer de faire moins de 6 minutes sur les 4,75 kilomètres du parcours. 6.33, un temps honorable. Seulement 47 secondes de plus que l’américaine Kristen Faulkner. C'est elle qui porte le maillot rose après ce prologue.

"J'ai eu quelques galères. Ma radio est tombée en panne. Il faut aussi que j'arrive à apprivoiser le vélo de contre-la-montre qui est nouveau pour moi. Mais sinon je suis contente, les sensations étaient bonnes. Très heureuse d'être là" explique Olivia Onesti que nous avons pu joindre par téléphone. 

Depuis 2019 et son arrivée sous les couleurs de Creuse Oxygène Guéret, Olivia Onesti ne cesse d'impressionner. Avec une régularité et une facilité déconcertante, elle remporte chaque année les manches de coupe de France de VTT organisées à Guéret. Championne de France de cross-country junior, vice championne du monde de VTT en 2021, championne du monde de relais mixte, son palmarès est déjà conséquent à seulement 18 ans.

Native de Fontainebleau, elle grandit en Haute-Vienne. Dès 8 ans, elle enfourche un vélo d'abord dans son jardin puis autour du lac de Saint-Pardoux ou en bord de Vienne. 

"J'aime le goût de l'effort et la technique, je prend beaucoup de plaisir sur le vélo" nous confiait la championne en 2020.

Elle fait ses premières armes à l'US Nantiat avant d'intégrer le club creusois. " Une perle " pour Alain Menut le président de Creuse Oxygène Guéret.

Il décrit une jeune femme à la tête bien faite. "Dès qu'elle enfourche un vélo, c'est pour aller devant. Elle est adorable, humble, pas le genre à se prendre la tête, elle a une super hygiène de vie. Aux entraînements, elle est très sérieuse avec toujours une grosse charge de travail. Sauf accident, elle peut prétendre à aller très loin, tant au niveau national qu'international"

Olivia Onesti fait partie de cette jeune génération qui brûle les étapes, comme Line Burquier (championne du monde de VTT junior). Déjà professionnelle, à peine sortie de la catégorie junior, elle vient d'intégrer l'équipe Cofidis. C'est sous ces couleurs qu'elle participe au tour d'Italie. Un engagement sur la route qui peut surprendre tant la championne a plutôt brillé en cylco-cross et en VTT. Mais elle a un profil très polyvalent. Depuis 2019, Olivia Onesti est sur un vélo 12 mois sur 12. Elle fait du cyclo-cross l'hiver, du VTT au printemps et de la route en été.

"C'est une petite puce qui excelle dans tous les domaines. Elle peut aussi bien aller chercher une étape de montagne que se démarquer d'un peloton au dernier moment pour rafler un sprint" confie Alain Menut.

Peut-elle espérer faire un résultat sur ce tour d'Italie ? " Elle va surtout regarder, prendre ses marques", pronostique Alain Menut. Elle va accumuler de l’expérience, approfondir sa gestion des étapes. Elle est aussi là-bas dans le cadre d'une équipe pour faire valoir ses talents de coéquipière ".

" Avec ce Giro, je veux voir comment je me comporte sur un tour assez long. J'attends avec impatience les dernières étapes avec du relief pour me distinguer. Je me sens plus à l'aise en montagne quand il faut du punch" expose Olivia. 

Le Giro féminin se poursuit ce vendredi 1er juillet avec la première étape en ligne, 106,5 kilomètres, toujours en Sardaigne, qui devrait logiquement se régler au sprint. L'arrivée finale est prévue le 10 juillet à Padoue, en Vénétie. On suivra donc avec attention les performances de la jeune haut-viennoise.