La musique ne sera pas à la fête cette année en Limousin

Publié le Mis à jour le
Écrit par François Clapeau, avec GB

Ce n’est pas une annulation de la Fête de la musique, mais cela y ressemble : les mesures sanitaires demandées par la ministre de la Culture vont empêcher la musique d’envahir les rues. Seuls des "mini-concerts" dans les bars et restaurants seront autorisés.

Tout savoir sur les mondiaux de pelote basque : Championnats du monde de Pelote Basque 2022

Pour la deuxième année consécutive, la soirée du 21 juin devrait être particulièrement calme dans la région, loin de la foule qui envahit habituellement les rues pour le premier soir de l’été.

Protocole strict et léger assouplissement

Mardi 8 juin, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a en effet détaillé un protocole sanitaire très strict qui encadrera les festivités. D’abord, seules les configurations assises sont autorisées, et les regroupements sur la voix publique sont limités à 10 personnes. Ensuite, les concerts dans les bars et les restaurants, ainsi que les événements impromptus sur la voie publique sont interdits. Autant dire, pas de fête.

Petit rebondissement ce jeudi 17 juin, la ministre, interviewée sur Franceinfo Tv annonce un léger assouplissement du protocole en raison de l'amélioration de la situation sanitaire : finalement, des "mini-concerts" seront autorisés dans les bars et les restaurants.

 

Mais ces "mini-concerts" ne pourront être organisés qu'en intérieur, en respectant une jauge de 65% de la capacité d'accueil, et avec un public assis. L'établissement doit pouvoir maîtriser le flux du public afin d'éviter les attroupements, c'est pourquoi l'organisation d'un concert en extérieur avec le public assis en terrasse reste impossible.

Pour les groupes, c'est la négation d'un possible succès !

Stéphane Paysant, gérant de l'O Brien à Limoges

Dans cet Irish Pub du centre-ville de Limoges, il n'y aura pas de concerts pour la fête de la musique cette année : "On a annulé nos groupes, on ne va pas les rappeler maintenant, c'est trop tard ! En plus, avec l'interdiction des rassemblements, il n'y aurait que très peu de public, ce n'est pas interessant, ni pour les groupes, ni pour nous. On mettra une enceinte sur notre terrasse avec un peu de musique, c'est tout. C'est triste !", se désole le gérant de l'O'Brien



Les rassemblements de plus de 10 personnes restent interdits sur la voie publique, et le port du masque obligatoire dans les lieux rassemblant du public.

En revanche, le couvre-feu à 23h sera levé à partir de dimanche 20 juin et ne s'appliquera plus pour cette fête de la musique... si l'on peut encore l'appeler ainsi.

Pas d'autorisations à Limoges

Habituellement, la ville de Limoges n’est pas organisatrice de la fête, mais elle donne des autorisations d’occupation de la voie publique. Cette année, selon le service communication, aucune autorisation n’a donc été donnée.

Pour le public comme pour les musiciens, c’est une mauvaise nouvelle, comme l’ont constaté Margaux Blanloeil et Nassuf Djailani de ce reportage :

durée de la vidéo: 01 min 44
Reportage à Limoges après les déclarations de la ministre de la Culture.

En cherchant bien, on trouve tout de même quelques évènements musicaux qui auront lieu le 21.

En Corrèze, les élèves du conservatoire de Brive joueront dans des lieux fermés pour un auditoire limité. Cela se passera dans la cour d’honneur de la mairie, ou encore le jardin potager place Thiers.

La Préfecture de Tulle ouvrira ses portes pour un concert en extérieur mettant en scène les élèves de l'école de musique, les musiciens du conservatoire et des jeunes rappeurs (jauge limitée à 100 personnes).

A Guéret, un nouveau bar va justement ouvrir le 21 juin sur le site de la Quincaillerie numérique. Pour l’occasion, deux  associations organisent une fête de la musique. D’abord, des DJ passeront des disques de Dub et de reggae. Ensuite, Radio pays de Guéret animera le reste de la soirée.

Ce lundi soir sera aussi l'occasion de se reposer après avoir regardé nos éditions spéciales consacrées aux élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin...

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité