Le score serré, 71-67, représente mal le scénario qui s’est joué ce dimanche 3 mars. Il a fallu attendre la fin du 3e quart-temps pour voir le CSP rentrer dans son match. Mais la combativité des joueurs n’a pas suffi pour l’emporter.

Le match part mal, avec une série rapide de Cholet, 7 points à 0. Le CSP est mené 18 à 9 quand l’entraîneur Jean-Marc Dupraz décide de prendre un premier temps mort.

Pas d'adresse

Cela n’inverse pas la tendance. Cholet est plus fort dans la raquette, le CSP manque d’adresse, et l’équipe est logiquement menée 20 à 13 après 10 minutes de jeu.

Dans le 2e quart-temps, la maladresse persiste : seulement 27% de réussite aux tirs contre 45% pour Cholet. Le CSP commet des erreurs parfois grossières comme un retour en zone sur une remise en jeu. Mais l’équipe reste dans le match avec seulement 8 points de retard à la pause, 35 à 27.   

Sursaut

Au retour sur le parquet, les joueurs du CSP sont encore à la peine. Le jeu est toujours brouillon, l’adresse très relative. Jean-Marc Dupraz prend un nouveau temps mort quand l’écart atteint 15 points, 48-33.

Mais les joueurs restent combatifs, et en fin de quart-temps, les cerclistes relèvent enfin la tête. Le capitaine Nicolas Lang marque au buzzer un panier à 3 points qui permet à son équipe de recoller au score, 56 -53.

Si proche et si loin

Dans le dernier quart-temps, le CSP garde espoir, si proche et si loin, sans parvenir à prendre le dessus. Le capitaine Nicolas Lang maintient son équipe en vie à 14 secondes de la fin avec un tir primé qui ramène le CSP à 1 point de Cholet, 68-67. Mais si les joueurs ne lâchent rien, ils ne parviennent pas à gravir la dernière marche. La défaite est courte et frustrante, 71-67.

Pas de quoi faire oublier les déboires financiers du club qui inquiètent toujours autant. Le conseil supérieur de gestion étudiera le 14 mars ses comptes au 31 décembre 2023. En attendant, le Limoges CSP est 14e du championnat de France. L’équipe recevra Boulogne Levallois samedi prochain à Beaublanc.