"Un juste retour des choses, mais cela n'enlève pas le stress des élèves" : l'épreuve de philo se déroule à nouveau en juin cette année

8 h ce mardi matin 18 juin, coup d'envoi du baccalauréat 2024. Les élèves ont commencé par l'épreuve de philosophie. Les 230 élèves de terminale du lycée Turgot étaient détendus. Thèmes de l'épreuve de dissertation pour la série générale et technologique : la Science, l'Etat, la Nature ou encore le Travail au cœur des sujets à traiter.

"Je ne me sens pas très bien, pas pour la philo en tout cas", déclare une lycéenne avant de s'engouffrer dans le lycée Turgot à Limoges.

"On va y aller comme ça, on va regarder. On va prier pour tomber sur des bons sujets !" confie une autre candidate masquant mal son stress. 

"Moi, j'aimerais bien tomber sur le devoir et la liberté. Je trouve ça pas mal" se rassure une troisième candidate. Quand on demande à son voisin s'il appréhende, du tac au tac, il lance : "Non absolument pas, en détente, le bac c'est dans la poche, et la philo, j'ai rien révisé du tout ! Et à 9h je pars, je pense."

Pour la traditionnelle épreuve de philo, les élèves devaient plancher sur les deux sujets suivants qui  :

 

Sujet de dissertation 1 : La science peut-elle satisfaire notre besoin de vérité ? Sujet de dissertation 2 : L'État nous doit-il quelque chose ?

Bac général de philo 2024

"Pour la philosophie, j'ai révisé surtout le plan, la façon de construire une dissertation ou un commentaire de texte en fonction de ce qui m'arrange. Je pense que ce qui est le plus valorisé entre guillemets, c'est la façon dont on répond à une question, et la façon dont on formule une problématique, et de la façon dont on y répond", argumente un autre candidat qui précise ne pas avoir trop révisé. 

"En soi, pour la philosophie, je n'ai pas trop révisé, parce que je me suis dit, ça compte deux fois moins que les spécialités, sachant qu'on a deux spécialités à passer, donc deux fois plus de points à prendre de ce côté-là, je me suis dit que c'était plus intéressant de bûcher sur les spécialités, histoire d'être efficace demain et après-demain", admet un lycéen stratège.

Le retour des épreuves du bac en juin apprécié

"La grande différence cette année, c'est que les épreuves de spécialités sont revenues au mois de juin. Ce qui a permis aux élèves de rester impliqués toute l'année", se satisfait le proviseur adjoint du lycée Turgot, Christophe Duvernier.

Pour rappel, depuis 2022, les épreuves terminales d'enseignement de spécialité se déroulaient en amont des autres épreuves (philosophie et grand oral) afin qu'elles puissent être prises en compte dans Parcoursup. À compter de 2024, les candidats vont passer l'ensemble des épreuves terminales (philosophie, enseignement de spécialité et Grand Oral) au mois de juin.

Les épreuves d'enseignement de spécialités porteront sur l'ensemble du programme de l'année de terminale. Les notions du programme de la classe de première pourront être mobilisées dans le cadre de l'épreuve. Le format de l'épreuve reste inchangé.

Dans la série technologique, les sujets de dissertation portaient sur deux grands thèmes liés également à l'actualité :

Sujet de dissertation 1 : La nature est-elle hostile à l'homme ?

Sujet de dissertation 2 : L'artiste est-il maître de son travail ?

Ils ne restent plus que trois épreuves en plus du Grand Oral. En attendant la publication des résultats du baccalauréat le 8 juillet prochain, le proviseur adjoint du lycée Turgot rappelle que "le bac l'an dernier c'était 94% de réussite pour le bac général, tandis que le bac technologique, c'était un peu moins, avec 88%, avec une promotion un peu en délicatesse. On espère avoir un très bon taux cette année, puisque nous avons des élèves très impliqués, y compris en voie technologique", se rassure le proviseur adjoint.

Encore un peu de stress et beaucoup de révisions pour les candidats, avant la délivrance, juste avant de partir décompresser en vacances.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité