Les secrets des territoires à travers des cartographies insolites

Publié le
Écrit par Colyne Rongere .

Tout le mois de novembre, Lucas Destrem, jeune haut-viennois, participe au défi en ligne #30daymapchallenge. L'occasion de partager à travers des cartes, des anecdotes insolites sur le territoire et notamment sur la Haute-Vienne qu'il affectionne particulièrement.

Quelles communes ont des noms qui se mangent et se boivent ? Quel est le bâtiment le plus haut de France ?Jusqu'où le panneau "Limoges" est-il annoncé sur nos routes ? Quelles sont les origines des nuances de bleu à travers le monde ?

Autant de questions auxquelles Lucas Destrem, haut-viennois d'origine a choisi de répondre à travers des cartes. En effet, depuis le 1er novembre 2022, il participe au #30daymapchallenge, un concours lancé en ligne. Pendant un mois, cartographes professionnels et amateurs se prêtent au jeu, en respectant chaque jour un thème imposé.

#30daymapchallenge, kezako ?

Lancé il y a quatre ans par le finlandais Topi Tjukanov, ce défi exclusivement en ligne est un concours non-officiel. Pas d'inscription au préalable, pas de vainqueur, pas de jugement non plus.

Il s'agit d'un affrontement en toute sympathie entre des cartographes amateurs et professionnels qui publient une carte par jour sur le réseau social Twitter, en respectant un thème donné. Résultat : des données simplifiées et insolites sur notre territoire mais pas moins informatives.

Des thèmes imposés

L'objectif : susciter l'échange avec les internautes. Ça, Lucas Destrem l'a bien compris. Ce passionné de cartographie et de toponymie (nom des lieux) a décidé de se lancer dans l'aventure. "Je m'y suis pris un peu en amont, en octobre, en fonction de ce dont j'avais besoin comme données pour faire les différentes cartes. C'est intéressant de voir les thèmes imposés, ça nous oblige à nous creuser les méninges.", confie-t-il.

Le succès au rendez-vous

Alors que le challenge touche à sa fin, Lucas Destrem réalise le succès qu'a eu son travail avec étonnement. Sa carte la plus populaire, celle du jour 14 qui avait pour thématique : Hexagone. Lui, a choisi de représenter l'ensemble des départements en forme d'hexagones. "J'ai refait les départements, c'est vraiment celle qui a le plus marché. C'est là que l'on voit que les découpages territoriaux déchaînent les passions", explique-t-il.

La clé de la réussite de cet autodidacte : son originalité. "Je ne suis pas cartographe. Des professionnels ont des compétences techniques très abouties que je n'ai pas. Je n'ai pas une appétence folle pour tout cela, mais je voulais proposer des choses qui intéressent."

Pour lui, la carte n'est pas seulement une image, c'est avant tout un outil de communication. "C'est parfois même lié à la pop culture".

Je me suis dit que je devais être original dans les thèmes et dans le rendu esthétique.

Lucas Destrem, cartographe amateur

Du travail de recherche

Ce défi demande un réel investissement de la part des participants. Au mois d'octobre, quand Lucas Destrem s'est lancé, sa première étape a été de répertorier les 30 thèmes imposés et de trouver une inspiration autour. "Je n'avais pas 24 heures à consacrer à chaque carte. Je ne me suis donc pas lancé dans des fichiers de données trop lourds. Il y a déjà beaucoup de choses disponibles sur lesquelles je me suis basé."

J'avais à cœur de mettre un peu de Limoges là-dedans, c'est un sujet qui m'anime.

Lucas Destrem, cartographe amateur

Le jeune limougeaud s'est aussi inspiré de travaux qu'il avait réalisés auparavant. Passionné de toponymie (l'origine des noms), il s'est notamment lancé dans une carte permettant de savoir jusqu'où le panneau de la ville de Limoges était indiqué. "C'est un sujet qui m'avait intéressé il y a quelques temps. J'ai récolté des informations, soit en me déplaçant sur le terrain, soit en utilisant Google Street View. Ce challenge, c'était l'occasion d'aboutir cette carte".

"Les panneaux, c'est une lubie personnelle. Parfois, entre le mystère des algorithmes et la viralité des réseaux sociaux, c'est surprenant de voir certaines choses marcher plus que d'autres".

Un amoureux du Limousin

Bien que basé à Lyon, Lucas Destrem a ses plus fortes attaches en Limousin et notamment en Haute-Vienne. Diplômé en géographie, il est actuellement à la recherche d'un emploi dans le domaine du patrimoine culturel. Les près de 30 cartes réalisées ce mois-ci représentent donc une belle occasion de faire connaître son travail via les réseaux sociaux.

Une corde de plus à son arc, car cet amoureux de son territoire écrit également des livres. Son dernier en date, sorti au printemps 2022, "101 panoramas et points de vue en Limousin" (tome 1 : Creuse et Haute-Vienne) aux éditions "Mon Limousin", recense des lieux variés (paysages et monuments), au cœur du département. Le tome 2, consacré à la Corrèze, devrait sortir "en tout début d'année 2023, juste avant la saison touristique". Ici encore, une histoire de cartes, de recensements et de belles choses.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité