Limoges : 1 million d'euros pour la restauration de la cathédrale Saint-Etienne

Dans le cadre du plan de relance, l'Etat consacre 80,5 millions d'euros à la restauration des 87 cathédrales françaises classées au titre de monuments historiques. La cathédrale de Limoges bénéficiera d'une aide d'un million d'euros consacrée à des mises aux normes électriques.

Un million d'euros du plan de relance de l'Etat va être consacré à la mise aux normes des réseaux et de l'éclairage au sein de la cathédrale Saint-Etienne de Limoges d'ici 2022.
Un million d'euros du plan de relance de l'Etat va être consacré à la mise aux normes des réseaux et de l'éclairage au sein de la cathédrale Saint-Etienne de Limoges d'ici 2022. © Colyne Rongere - France Télévisions
Les 87 cathédrales françaises classées au titre de monuments historique vont bénéficier d'un coup de neuf dans les prochaines années. Alors que l'année 2019 a été marquée par l'incendie de Notre-Dame de Paris et 2020 par la cathédrale de Nantes, l'épuisement du patrimoine gothique a été entendu.

80,5 millions d'euros du plan de relance de l'Etat vont être consacrés à la restauration des cathédrales françaises et aucune région française n'est mise de côté. La cathédrale de Limoges bénéficiera d'une aide d'un million d'euros supplémentaire pour la mise aux normes des réseaux électriques et des éclairages intérieurs de la deuxième tranche. Ces travaux de rénovations devraient commencer entre 2021 et 2022.

Des travaux de rénovation attendus

Pour le Père François Renard, vicaire épiscopal de Limoges et curé de la cathédrale, cette prise de conscience est une avancée supplémentaire : "C'est une bonne nouvelle pour toutes les cathédrales. Il faut les protéger et les restaurer. Ce sont des vieilles dames. Jusqu'au XIXe siècle, l'Etat entrepenait moins de choses. On peut dire qu'aujourd'hui; l'Etat prend en charge davantage de choses pour les cathédrales et son patrimoine en général, comme il le fait ici à Limoges."

Sur les rénovations concernées par l'enveloppe de l'Etat, les travaux sont déjà pensés, "tous les réseaux éléctriques vont être refaits dans la cathédrale. Ils sont obsolètes. Nous allons aussi remettre des lustres comme ceux qu'il y avait au XIXe siècle, dans chaque travée. Ils seront à la fois contemporains et iront également avec l'achitecture de notre cathédrale. Il y aura aussi un très grand lustre au-dessus du choeur."

Une restauration parmi d'autres

La cathédrale Saint-Etienne de Limoges date du XIIIe siècle. Des centaines d'années d'histoire et quelques événements ont altéré la facette de cette "vieille dame". Actuellement, une longue liste de rénovation est déjà en cours. Les travaux d'étanchéification des terrassses et des garde-corps de la nef ont déjà bien commencé. Prochainement, ce sont les balustrades et les gargouilles qui auront le droit à une deuxième jeunesse.
 
Enfin, une bonne partie du travail de restauration sera reservé à l'orgue. Il devrait être entièrement relevé et restauré pièce par pièce, tuyau par tuyau pendant quatorze mois. Le maître-autel devra lui aussi être mis à neuf. Les vitraux ayant subit l'explosion d'une bombonne de gaz en 2005 sont toujours en cours de restauration. Pour le Père François Renard, il faut avant tout de la patience, "tout ne sera pas fait, c'est très long. On progresse... Ce sont des travaux conséquents, avec des financements conséquents. Même si l'Etat est derrière, il faut être raisonnable."

La région Nouvelle-Aquitaine bénéficie du troisième plus gros budget du plan de relance pour la restauration de ses cathédrales (9,2 millions d'euros). Du temps et de l'argent : c'est ce qu'il faudra pour permettre à la cathédrale de Limoges de faire battre un peu plus le choeur de nombreux Limougeauds.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie patrimoine culture religion société