Limoges : Beaublanc va faire peau neuve

Le projet de réaménagement du parc des sports de Beaublanc a été présenté mardi soir au conseil municipal. 43 millions de travaux. Deux nouvelles salles, une augmentation de la capacité du palais des sports de 1000 places. Les clubs sportifs sont satisfaits, mais l'opposition dénonce un projet trop coûteux, vu le contexte.

Toiture blanche profilée pour ressembler au (demi) stade adjacent. Le projet de rénovation du palais des sports de Beaublanc ne manque pas d'élégance. Mais il ne s'arrête pas à un travail cosmétique sur l'enceinte principale du parc. Le projet est bien plus large. Il comporte le réaménagement complet de toute la zone. Rénovation énergétique, augmentation de la capacité de 1000 places, création de deux nouvelles salles, brasserie ouverte sur le boulevard.

Rénover pour rester à niveau

Point de départ du projet : l'impérieuse nécessité de rénover le palais des sports. 

"La salle actuelle est une passoire thermique, c'est 800 000 euros de facture énergétique. Avec l'inflation, le coût va même atteindre 1,5 millions cette année" expliquent de concert Emile Roger Lombertie et Sylvie Rozette, son adjointe aux sports.

La priorité est donc de mettre le bâtiment de 40 ans aux normes en terme de chauffage et d'isolation. Panneaux photovoltaïques, éclairage LED, raccordement au réseau de chaleur sont envisagés. 

Seconde priorité : depuis plusieurs saisons, les matches de niveau européen ne se disputent à Beaublanc que par dérogation. La salle ne satisfait plus aux exigences imposées. Pas de salle de presse, salles de soins, vestiaires pour joueurs et arbitres non conformes.  

Ce premier volet de travaux est consensuel et satisfait tout le spectre politique. C'est pour la suite que ça se corse. 

La municipalité souhaite profiter de cette première tranche pour révolutionner tout le parc.

Principale innovation : deux nouvelles salles viennent compléter le projet. Une salle avec double plateau basket et une salle multisport de 3000 places. Et là, l'opposition tique. 

"Vous avez été élus pour mener à bien ce projet mais il ne vous a pas échappé que depuis, il y a eu la crise sanitaire, la guerre, l'inflation. Vous pouvez aussi prendre en compte le contexte et ajourner les travaux qui ne sont pas indispensables. Il y a d'autres priorités." déplore Gilbert Bernard. L'opposition pointe également les risques de dérives financières. Le montant est estimé à 43 millions hors taxes. Estimation valable en 2022, qu'en sera-t-il en 2023 ? 

Côté club sportif, c'est plutôt l'enthousiasme qui domine. Un pôle de formation avec salles de cours, salle de musculation et un pôle service avec notamment un auditorium satisfont leur demandes.

"Pour les partenaires, on va aussi avoir beaucoup plus d'espaces commercialisables. Le développement économique du club est important. Aujourd'hui on manque de prestations à vendre. Ce nouveau Beaublanc va nous permettre de remédier à ce problème avec des espaces réceptifs et des loges notamment", se réjouit Alain Aubard, directeur exécutif du LH. 

La salle intermédiaire de 3000 places doit également permettre au LH de continuer à jouer même quand le palais des sports est occupé par le CSP. Les compromis opérés par les deux clubs professionnels pour le partage de Beaublanc devenaient compliqués. 

Pour le CSP, c'est l'opportunité de rassembler toutes les composantes du club dans un même lieu. Et de développer ses ressources. 

"C'est une infrastructure indispensable pour un club professionnel qui veut évoluer. On espère que ça va faire rentrer le club dans une autre dimension" estime Alain Cloux, directeur Général du CSP . 

Les travaux devraient débuter fin 2024 et se terminer en 2028.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité