Limoges : campagne de vaccination pour les étudiants

Ce lundi 19 juillet 2021, une grande campagne de vaccination à destination des étudiants se déroulait à la résidence CROUS Camille Guérin de Limoges. Plus d'une centaine de personnes ont pu recevoir leur première dose.
Dès l'ouverture du site, ils étaient déjà une cinquantaine à attendre leur première dose de vaccin.
Dès l'ouverture du site, ils étaient déjà une cinquantaine à attendre leur première dose de vaccin. © Colyne Rongere

Dès l’ouverture en début d’après-midi, une cinquantaine d’étudiants attendaient déjà devant la résidence du Crous pour se faire vacciner. Une campagne à destination des 18 000 étudiants de l’académie de Limoges qui a reçu plus de succès que celle de la semaine passée. Lundi dernier, ils n’étaient que 25 à s’y être rendu. Preuve que le discours d’Emmanuel Macron a eu un retentissement important.

Organisée par la Croix Rouge, cette campagne à destination des jeunes veut rendre plus accessible la vaccination.

"Il faut vraiment que la population soit vaccinée. Là, cela nous permet d’aller vers eux, d’administrer des doses à toutes les personnes qui n’ont pas accès à un centre de vaccination et ceux qui restent au Crous cet été" explique Ludivine Ceyral, infirmière départementale de la Croix Rouge.

Sephora doit attendre deux heures avant d’être vaccinée et si elle conteste la façon de faire du Président de la République, elle est déterminée à partir avec sa première dose. "On est sous contrainte de se faire vacciner. Je trouve ça un peu abusé. Mais comme je veux sortir du coup c’est un peu obligé. J’ai eu du mal à trouver un rendez-vous pour un vaccin, mais comme je suis de la fac, j’ai reçu le mail sur cette campagne donc ça m’arrange";

Pour Maxime ou encore Yacoubou, cette campagne était l’occasion idéale. "Il faut le faire tout de suite sinon on va être bloqué pour faire pleins de choses, comme aller au cinéma.

L’allocution du président m’a confirmé que c’était un passage obligé, qu’il ne fallait pas perdre de temps. Je crois personnellement que le virus est là. A un moment, il faut y faire face. La vaccination fait partie des moyens les plus efficaces. Je veux protéger mon environnement, c’est une question de survie collective.

Yacoubou, doctorant en géographie

De 13h30 à 17h, les six professionnels de la Croix Rouge présents ont vacciné 140 personnes. Ils leur ont donné rendez-vous à la fin du mois pour leur administrer leur deuxième dose du vaccin Pfizer.

Au 15 juillet, selon Santé Publique France : 

Dans les trois départements, ce sont les personnes qui ont entre 70 et 79 ans qui présentent la plus forte couverture vaccinale complète avec un pourcentage qui flirte avec les 90 % chez les 75-79 ans ayant reçu les deux doses. Chez les 12-17 ans, pour qui l'ouverture à la vaccination est plus récente, la couverture vaccinale est encore très faible. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société université éducation