Limoges : la casse sauvage du quartier du Vigenal démantelée

Une opération menée par les services de la ville, le bailleur social et les forces de l'ordre municipale et nationale a permis de démanteler la casse sauvage implantée en plein coeur du quartier du Vigenal. Les habitants devraient retrouver la tranquillité perdue il y a deux ans et demi. 

La casse sauvage du quartier du Vigenal neutralisée par la pose de blocs de béton
La casse sauvage du quartier du Vigenal neutralisée par la pose de blocs de béton © Cécile Descubes

Les habitants du quartier du Vigenal vont retrouver leur tranquillité. La casse sauvage qui occupait les parkings, en dehors de toute norme de sécurité et d'environnement, a été démantelée ce jeudi 6 mai au matin lors d'une opération menée de concert par les services de la ville, Limoges Habitat et les polices municipale et nationale.

Caves murées

Des blocs de béton ont été posés sur le parking, pour empêcher le retour des épaves entreposées et démontées en bas des immeubles. Depuis deux ans et demi, cette activité provoquait d'énormes nuisances pour les habitants du quartier. Certains avaient même pris la décision de déménager. 

 

Limoges Habitat a également muré les caves qui abritaient un atelier de mécanique et un ring pour des combats de coq, illégaux en Haute-Vienne. 

Dans un communiqué, la ville de Limoges précise qu'en ce qui concerne "l'entreprise à l'origine de cette situation, une enquête est ouverte et a été confiée à la sureté départementale".
 

Le quartier du Vigenal, ce 6 mai 2021
Le quartier du Vigenal, ce 6 mai 2021 © Cécile Descubes

 

Coqs sauvés des combats

L'opération de démantèlement s'est en fait déroulée en plusieurs temps, précise la police municipale. Courant avril, après avoir identifié les faits, la police a dépêché la SPA sur place, afin de récupérer les coqs. Par ailleurs des bennes pour les encombrants ont été installées. 

 

La casse automobile et l'atelier de mécanique sauvage évacués ©France Télévisions

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité