Limoges : la police municipale intervient à la médiathèque pour un refus de présentation du pass sanitaire

Quatre policiers municipaux sont intervenus à la Bibliothèque Francophone Multimédia de Limoges jeudi 22 juillet 2021 pour reconduire à la sortie un usager qui refusait de présenter un pass sanitaire. L'intervention a été filmée, la vidéo fait le buzz sur les réseaux sociaux.
L'intervention des policiers municipaux à la BFM de Limoges a été filmée par un usager présent.
L'intervention des policiers municipaux à la BFM de Limoges a été filmée par un usager présent. © André Abalo

Les faits se sont déroulés ce jeudi 22 juillet, dans l'après-midi.
Un homme s'est présenté à l'entrée de la BFM de Limoges, sans justificatif de pass sanitaire.
Face au refus des agents d'accueil de le laisser rentrer, comme le protocole sanitaire le stipule depuis le 21 juillet, l'homme s'est montré agressif et a forcé le passage.

Prévenue par le directeur de la BFM, la police municipale est alors intervenue. Quatre agents ont escorté l'usager récalcitrant jusqu'à la sortie de l'établissement, sans opposition de sa part.

L'intervention des forces de l'ordre dans ce lieu culturel a été filmée et postée sur les réseaux sociaux.


Dans un contexte d'opposition aux mesures gouvernementales liées au pass sanitaire, elle est d'ores et déjà en train de devenir virale, avec plus de 120 000 vues.
Cette vidéo suscite dejà de nombreux commentaires, dont la plupart dénoncent la "dictature sanitaire" et les moyens déployés pour la faire respecter.

Contactée, la direction de la communication de la Ville de Limoges, dont dépend l'établissement, se dit surprise par les réactions d'une partie des internautes. Elle rappelle que les policiers municipaux ne font qu'appliquer la loi et remplir leur mission de protection des usagers et du personnel, lui-même amené actuellement à exercer des vérifications qui ne font pas partie de ses fonctions habituelles.

Alors qu'une nouvelle manifestation contre le pass sanitaire est prévue ce samedi 24 juillet à Limoges, il faut craindre que ce type de vidéos ne fassent qu'exacerber les divisions dans la société.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société sécurité réseaux sociaux