Limoges : le stade de Beaubreuil victime d'un arrosage sauvage

Publié le
Écrit par Noëlle Vaille .

Dans la nuit du 6 août 2022, le système d'arrosage automatique d'un des stades du quartier de Beaubreuil a été volontairement endommagé. Plusieurs milliers de litres d'eau sont partis dans la nature.

C’est une photo publiée sur les réseaux sociaux qui a suscité plusieurs messages d’indignation. Dessus, on peut y voir les abords d’un stade limougeaud noyés sous l’eau de l’arrosage automatique.

Les faits remontent à la nuit du vendredi 6 août 2022 et relèvent d’un acte de malveillance. Les cadenas qui sécurisent le système d’irrigation intégré du stade des Rochilloux, dans le quartier de Beaubreuil, ont été forcés libérant ainsi des milliers de litres d’eau pendant plusieurs heures.

L'eau du stade coupée

L’alerte a été donnée au matin auprès de Limoges Métropole qui est aussitôt intervenue de façon radicale : «On a coupé le compteur d’arrivée d’eau potable général, explique  Philippe Janicot, vice-président de Limoges Métropole en charge de la gestion de l'eau. Ce qui veut dire que sur ce site il n’y aura d’utilisation de douche possible, ni d’arrosage».

Les robinets ne seront rouverts que lorsque l’arrêté préfectoral qui limite l'utilisation de l'eau potable sera levé. Depuis le 28 juillet dernier, en raison de la sécheresse, les restrictions d’utilisation de l’eau ont été renforcées.

Plusieurs milliers d'euros de dommage

En plus de l’impact écologique, cet acte d’incivilité représente un préjudice pour la ville de Limoges qui gère l’entretien de ce stade. 

Au delà de l’eau qui a été consommée, il y a du matériel qui a été cassé (…) et cela va se chiffrer en plusieurs milliers d’euros.

Vincent Léonie, adjoint au maire de Limoges

La ville va donc porter plainte pour dégradation de bien public et non-respect d’un arrêté préfectoral.

Contacté par téléphone, le président du club de foot de Beaubreuil qui est l’utilisateur principal de ce stade, réfute toute responsabilité dans cet incident. A cause de la sécheresse, ses joueurs jouent déjà actuellement sur un autre stade du quartier.

Le ou les auteurs ne sont pour l’heure pas identifiés. Ils risquent jusqu’à 1500€ d’amende, voire 7500€ s’il s’agit de personnes morales.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité